Actualités > Faits divers > Le Mouton Noir suspend Fred Dubé
Faits divers

Le Mouton Noir suspend Fred Dubé

Allégations concernant la conduite sexuelle du chroniqueur et humoriste rimouskois
Le chroniqueur et humoriste rimouskois Fred Dubé (Photo courtoisie)

Le conseil d’administration du journal communautaire, le Mouton Noir, suspend son chroniqueur Fred Dubé en raison d’allégations concernant sa conduite sexuelle.

La présidente du conseil d’administration du Mouton Noir, Valérie Belleau-Arsenault a fait paraître ce message sur la page Facebook du média, après que les médias sociaux se soient enflammés pendant la journée.  

Métal du Golfe_VF

« Aux lecteurs et lectrices du Journal Le Mouton Noir, le conseil d’administration du journal Le Mouton Noir a pris connaissance des dénonciations publiques à l’endroit de Fred Dubé. Nous prenons très au sérieux la situation. Pour cette raison, le conseil d’administration a décidé de suspendre monsieur Dubé le temps que la lumière soit faite sur la situation. Nous sommes solidaires avec la ou les victime.s. », a annoncé madame Belleau-Arsenault.

Trois dénonciations

Rappelons que Fred Dubé a été visé par trois dénonciations publiques en deux jours. Ces dénonciations ont circulé aujourd’hui. La première provient de Mélodie Drouin, une écrivaine. La seconde provient d’Anne Morais, qui ne qualifie cependant pas son expérience d’agression. La troisième est de Catherine Ethier, assez connue du milieu de la culture et du féminisme, qui est notamment autrice et animatrice.

Plus tôt aujourd’hui, Fred Dubé a partagé un texte sur sa page Facebook, en réponse au témoignage de Mélodie Drouin, dans lequel il nie les accusations. En voici quelques extraits.

« Après quatre ans et demi, je brise le silence. C’est maintenant que je peux partager mon témoignage. Depuis 2018, je fais l’objet d’une fausse dénonciation de la part de Mélodie Drouin (Mélo Fenty). Nous avons communiqué (pendant) plusieurs mois amicalement sur Facebook, et nous nous sommes vus deux fois. Après notre première rencontre, celle où nous avons eu notre première relation sexuelle, Mélodie m’écrivait ceci : », a écrit le principal intéressé en guise d’introduction.

« J’ai passé une belle soirée »

Il poursuit avec la conversation qu’il a échangé avec madame Drouin.

« « Allo Fred, Tu as certainement remarqué que je t’ai laissé une copie de ma revue sur ton lit [] mais c’était en quelque sorte une façon de te remercier pour la façon dont tu m’as accueilli chez toi et pour avoir été un gentleman de A à Z; j’ai vraiment passé une belle soirée. [] Si cette soirée a pu être le commencement d’une belle amitié, tu m’en verrais plus qu’enchantée. Bonne journée xx. » »

Seconde rencontre

Pour poursuivre, monsieur Dubé ajoute :

« Notre deuxième rencontre a eu lieu le 21 juin 2017. Elle m’a demandé de venir chez moi, disant : « Je veux dire, faire ce que ça te tente de faire. Écouter des vidéos, parler, ou juste rien dire, ou juste faire l’amour. » J’ai accepté. Mélodie est donc venue chez moi. On a jasé un temps sur le divan. Je lui demande à un certain moment si elle veut que l’on aille dans la chambre. Elle dit oui sans hésitation. »

« Il y a donc eu consentement verbal à trois reprises », affirme Fred Dubé.

Catherine Ethier témoigne à son tour

Catherine Ethier, l’ancienne copine de Dubé partageait, presque au même moment que ce dernier, sa propre version des faits. Elle y décrit comment elle s’est retrouvée dans l’histoire de madame Drouin. Elle y expose son expérience personnelle avec l’humoriste.

Catherine Ethier (photo courtoisie)

Madame Ethier, très active dans l’espace féministe québécois, y explique pourquoi elle s’est sentie obligée, aujourd’hui, de briser le silence.

Il est d’ailleurs possible de consulter son témoignage via sa page Facebook. À la suite de cette publication, Fred Dubé a supprimé sa propre page Facebook, ainsi que son profil Facebook personnel. Il n’est donc pas possible d’en apprendre davantage de son côté.

Facebook Twitter Reddit