Actualités > Société > Se faire une idée sur Citébus
Société

Se faire une idée sur Citébus

Une malvoyante déplore certaines lacunes
Un véhicule Citébus de la Société des transports de Rimouski. (Photo journallesoir.ca- Pierre Michaud)

La Ville et la Société des transports de Rimouski proposent deux semaines d’utilisation gratuite aux citoyens, afin de leur permettre de découvrir les nouveaux services et les nouveaux trajets récemment dévoilés.

La période visée est celle du 16 au 29 janvier. Cette initiative a été entérinée par le conseil municipal, hier soir.

« Nous avons une grande réforme des circuits. On voulait donner la chance aux gens de connaître ces nouveaux circuits. On veut mieux connaître la réalité des gens pour mieux s’y adapter. Il a donc été proposé par la Société des transports de Rimouski d’offrir une semaine de gratuité pour permettre aux gens de l’essayer, mais aussi pour recueillir leurs commentaires », signale le maire, Guy Caron.

Malvoyante

Le maire et la STR semblent donc ouverts à apporter des améliorations à la nouvelle offre de service. Ça adonne bien, car une malvoyante ayant tenté l’expérience des services de Citébus, Hélène Lachance, a quelques critiques à formuler.

« J’étais en furie sur le coup, mais il se peut que je n’aie pas raison sur toute la ligne. Je ne sais pas si on a tenu compte de l’opinion de l’Association des personnes handicapées visuelles du Bas-Saint-Laurent dans cette refonte du transport par Citébus. J’ai trouvé qu’on a beaucoup de déplacements à faire à pied, ce qui n’aide pas notre sentiment d’insécurité. Je trouve qu’on a retiré des arrêts qui étaient pratiques pour nous. »

Hélène Lachance (Photo: courtoisie)

Bancs de neige

« Je peux comprendre qu’on veuille desservir davantage les étudiants et les personnes qui ont un emplois, mais c’est décevant de se sentir mis à l’écart. Par-dessus tout, je veux souligner que l’on se retrouve souvent face à des bancs de neige lorsqu’on monte ou descend de l’autobus. Je me demande comment ça se fait qu’on se retrouve face à de tels bancs de neige. Sont-ils la responsabilité de la Ville ou des déneigeurs? Imaginez-vous ce que c’est d’enjamber un banc de neige pour aller prendre l’autobus. Et c’est aussi pour les personnes âgées que je fais cette intervention. J’ai emmené ma mère en Citébus dernièrement et c’était pénible », renchérit madame Lachance.

Comité d’usagers

« Je crois qu’il faut être honnête et reconnaître les efforts qui ont été faits. La STR et la Ville répondent à des revendications de notre organisation qui remontent à une décennie. Elles ne répondent pas à toutes, il reste encore du travail à faire. Mais on a accès à l’autobus dans un délai de cinq minutes de marche. La numérotation est mieux conçue. La nouvelle offre de services est déployée à temps pour les Fêtes. J’invite les gens qui ne l’auront pas encore fait à profiter de cette proposition pour se faire une bonne idée », mentionne Michel Dubé, de l’organisme de défense des droits des personnes en situation de pauvreté Action populaire Rimouski-Neigette.

Facebook Twitter Reddit