Culturel > À la découverte des trains miniatures
Culturel

À la découverte des trains miniatures

Le réseau Rimouski Modulaire et Temporaire (Photo: Journallesoir.ca, Véronique Bossé)

Le réseau de trains miniatures, Rimouski Modulaire et Temporaire de Denis Côté était exposé en fin de semaine, de 9 h à 15 h pour une onzième année.

C’était une occasion de plus de contempler le travail de monsieur Côté, qui a commencé la construction de son réseau il y a environ quinze ans.

En visitant le réseau cet après-midi, il est encore plus évident de s’imaginer toutes les facettes que comporte ce loisir.

Le réseau Rimouski Modulaire et Temporaire (Photo: Journallesoir.ca, Véronique Bossé)

« Il y en a qui préfèrent le décor, il y en a qui préfère le matériel roulant sur les locomotives. D’autres préfèrent l’électronique, parce qu’il y en a beaucoup là-dedans, puisqu’on peut jouer avec la configuration des sons et des lumières. Il y en a qui préfèrent la reproduction historique et d’autres aiment bien faire des gares. Il y a donc beaucoup d’aspects dans ce loisir qui peuvent être couvert. En plus, les gens qui viennent à ce genre d’exposition ont souvent une histoire de trains dans leur famille. Ce qui me plaît le plus, c’est d’écouter leur témoignage », expliquait Denis Côté, en entrevue vendredi.

Déterminer la première de plusieurs étapes

Plusieurs facettes signifient également plusieurs façons de faire, pour ceux ou celles qui voudraient se lancer.  

Une gare du réseau de Denis Côté (Photo: Journallesoir.ca, Véronique Bossé)

« Ça dépend des budgets et ça dépend des goûts. Ça par exemple, c’est bricolé à partir de matériaux brutes », indique monsieur Côté en référence à la gare montré ci-dessus.

« Il est aussi possible d’acheter des kits pour les laisser comme tels, ou encore acheter des kits pour les modifier. Il y a donc beaucoup de techniques. C’est sûr qu’à la main, c’est moins cher, mais c’est plus de travail. L’avantage, c’est qu’il n’y en aura pas deux de pareils. »

D’autres chances de visiter

Comme il s’agit d’une installation permanente, les amateurs de ce loisir peuvent aller la visiter presqu’à chaque semaine. « À tous les jeudis soirs, depuis 13 ans, les gens peuvent venir voir le réseau. Chaque année, je fais un spécial avant Noël, en l’annonçant au public. »

Il est toutefois conseillé de suivre la page Facebook de Rimouski Modulaire et Temporaire, pour surveiller la reprise des visites en janvier et vérifier à l’avance si elles ont lieu.

Facebook Twitter Reddit