Actualités > Économie > Contrer l’inflation en augmentant les salaires
Économie

Contrer l’inflation en augmentant les salaires

(Photo: Unsplash photos)

C’est ce que suggère de nouveau le Parti Québécois, en demandant au gouvernement caquiste d’augmenter de façon graduelle le salaire des Québécois jusqu’à l’obtention d’un salaire minimum de 18 $ de l’heure, dans le but de lutter contre l’appauvrissement des travailleurs.

Le député de Matane-Matapédia, Pascal Bérubé, estime que la situation doit être corrigée rapidement.

Métal du Golfe_VF

« Il y a quelques jours, le 3 janvier, les grands patrons avaient déjà gagné le salaire annuel du travailleur moyen. C’est gênant ! Et c’est surtout injustifiable de tolérer de telles iniquités dans une société riche et développée comme la nôtre. »

27 000 $ par année actuellement

 « Avec le salaire minimum actuel à 14,25 $ l’heure, ce qui équivaut à environ 27 000 $ par année, personne ne peut vivre dignement. Le premier ministre l’a d’ailleurs reconnu lui-même que ce n’était pas réaliste. Même en tenant compte des timides hausses du salaire minimum de son gouvernement au courant dernières années, on est loin d’atteindre un revenu décent, vu l’augmentation fulgurante du coût de la vie ces derniers mois. »

Pascal Bérubé (Photo capture d’écran)

« Pensons seulement à la hausse du prix des aliments : on parle de 1000$ pour cette année, en 2023. C’est sans mentionner le prix de l’énergie et des logements!  Depuis trop longtemps, on laisse des dizaines de milliers de Québécoises et de Québécois vivre sous le seuil du revenu viable. Pourtant, tous leurs métiers sont nécessaires au bon fonctionnement de notre société. Aucune personne travaillant à temps plein ne devrait vivre dans la pauvreté au Québec. C’est bien beau donner des chèques, mais ça ne réglera pas le fond du problème », a conclu Pascal Bérubé.

Québec solidaire est du même avis

Le Parti Québécois n’est pas le seul à mettre de l’avant l’idée d’une augmentation du salaire minimum. Le mois dernier, lors de la session parlementaire, Gabriel Nadeau-Dubois, co-porte-parole de Québec Solidaire a également fait savoir au premier ministre François Legault comment il conçoit la lutte à l’inflation.

Gabriel Nadeau-Dubois lors de l’assemblée publique du vendredi 2 septembre 2022 à Rimouski (Photo: journallesoir.ca, Véronique Bossé)

« Le travail du premier ministre, ce n’est pas juste d’envoyer un chèque et de fermer la boutique pour les vacances de Noël : c’est de tout faire pour aider le monde à sortir la tête de l’eau. Quand le premier ministre laisse les loyers exploser, quand il refuse d’augmenter le salaire minimum ou d’indexer les prestations de l’État, François Legault est irresponsable: il ne fait pas tout ce qu’il pourrait faire pour aider les Québécois. On a affaire à un gouvernement déconnecté. La CAQ ne comprend pas la crise du coût de la vie, c’est évident », a alors déclaré le chef parlementaire.

Facebook Twitter Reddit