Actualités > Justice > Un accusé insiste pour faire un don
Justice

Un accusé insiste pour faire un don

Échos du palais
Le palais de justice de Rimouski. (Photo journallesoir.ca- Alexandre D’Astous)

Voici quelques décisions prises par le juge de la Cour du Québec, James Rondeau, au palais de justice de Rimouski, lundi.

Modification à une probation

Le juge Rondeau a donné suite à la requête déposée par l’avocate de Maxime Gobeil, maître Caroline Bérubé, qui demandait une extension de délai pour permettre à son client de faire un don de 700 $ à Moisson Rimouski-Neigette. « Mon client sort de thérapie et il envisage un retour aux études, mais il veut faire son don », a plaidé l’avocate. Le magistrat a accordé un délai jusqu’au 14 décembre 2023 pour le versement du don.

Mesures de rechange

Deux accusés ont vu le juge Rondeau rayer les accusations qui pesaient contre eux à la suite de leur participation avec succès au Programme de mesures de rechange (PMRG).

Celui-ci permet aux accusés de certains crimes de gravité moindre de voir les accusations abandonnées, en échange de diverses mesures compensatoires bénéficiant à la société. Par exemple, effectuer des travaux communautaires ou faire un don à un organisme communautaire.

Alcool au volant à 79 ans

Un homme de 79 ans, Jean-Claude Labrie, a plaidé coupable d’avoir conduit un véhicule avec un taux d’alcoolémie dépassant 80 milligrammes d’alcool par 100 millilitres de sang le 11 novembre 2022 à Rimouski.

« Les policiers sont appelés à 20 h 39 pour un accident. Ils arrivent sur les lieux à 20 h 45 et monsieur explique avoir accroché un véhicule. Il parle lentement et il cherche ses mots. Les policiers sentent une odeur de boisson. Ils l’amènent au poste où le résultat à l’alcootest est de .12 », résume la procureure de la Couronne, maître Frédérique Audet. L’accusé se voit imposer l’amende minimale de 1 500 $. Son permis de conduire est suspendu pour un an.

Facultés affaiblies

Philippe Lachance est condamné à une amende de 2 000$, lui qui a plaidé coupable d’avoir conduit avec un taux d’alcoolémie dépassant 80 milligrammes d’alcool par 100 millilitres de sang, le 28 janvier 2022 à Rimouski.

« Les policiers reçoivent un appel à 21 h 54 pour un conducteur ayant une conduite erratique en vacillant de gauche à droite. Ils croisent le véhicule et font demi-tour. Ils constatent eux aussi une conduite erratique. Monsieur a le regard vide et il dégage une odeur de boisson. Une bouteille de boisson forte se trouve sur le siège du passager », relate maître Audet.

L’amende plus élevée s’explique par le taux de .19, soit plus de deux fois la limite permise. L’étudiant à la maitrise perd son permis de conduire pour un an.

Suives les actualités policières et judiciaires sur le Journal Le Soir.

Facebook Twitter Reddit