Actualités > Société > 20 : Trois-Pistoles hors du portrait
Société

20 : Trois-Pistoles hors du portrait

La pétition est lancée à Rimouski
La fin de la partie ouest de l’autoroute 20 au Bas-Saint-Laurent à Notre-Dame-des-Neiges (Photo journallesoir.ca- archives)

Le comité pour faire avancer le dossier du prolongement de l’autoroute 20 vers Rimouski, lancé par le citoyen Pierre-Paul D’Anjou, se transforme en coalition et lance une pétition.

En croisade depuis 10 jours, l’ancien directeur des loisirs et ancien grand patron régional d’une compagnie brassicole bien connue, entre autres, estime avoir fait des pas de géant dans sa démarche qui vise avant tout la plus vaste mobilisation jamais réalisée sur cet enjeu.

Métal du Golfe_VF

Responsabilité civique

Pierre-Paul D’Anjou (Photo courtoisie)

« J’ai contacté de nombreux intervenants et de nombreux organismes. J’ai essuyé un refus, qui était dû aux statuts d’une association à but non lucratif qui n’a pas été fondée pour faire des interventions politiques. J’ai réagi en disant à ses représentants que c’était avant tout une question de droit citoyen et de responsabilité civique. Pour les autres, je ne peux pas dévoiler leur identité. Nous avons convenu de nous rencontrer auparavant mardi prochain », confie celui qui a aussi été au cœur de la relance du Festival d’automne au début des années 2000.

Confirmer certaines décisions

« Nous discuterons et nous pourrons alors déterminer quels sont ceux qui poursuivront leur chemin dans le comité. Puis, nous allons tenir une conférence de presse et confirmer publiquement ce qu’on aura décidé ensemble pour les progrès que nous cherchons à accomplir dans ce projet. »

« C’est une coalition que nous sommes à organiser et nous faisons des progrès de jour en jour. Maintenant, on a la confirmation qu’il ne suffisait que quelqu’un bouge, dans ce dossier-là, à Rimouski, pour que ça progresse de manière significative », déclare Pierre-Paul D’Anjou.

Choses au clair avec Trois-Pistoles

Au fil de ses contacts, ce dernier est heureux d’avoir pu tirer des choses au clair avec les municipalités de Trois-Pistoles et de Notre-Dame-des-Neiges, entre autre en ce qui concerne leur intérêt pour l’autoroute et la légitimité de leurs positions. On sait que le maire de Trois-Pistoles élu en novembre 2021, Philippe Guilbert, a déjà mentionné ne pas être favorable au projet de la 20. Or, selon monsieur D’Anjou, il n’est aucunement concerné directement par le projet de prolongement jusqu’à Rimouski.

Appui

« J’ai compris maintenant et obtenu la confirmation que Trois-Pistoles est enclavée dans Notre-Dame-des-Neiges. Non seulement la 20 aboutit à Notre-Dame-des-Neiges, à partir de Rivière-du-Loup, mais en plus, la fameuse fromagerie problématique est située sur le territoire de Notre-Dame-des-Neiges. Et le maire de l’endroit, Jean-Marie Dugas, appuie nos démarches. »

Pétition

Par ailleurs, la pétition pour convaincre le gouvernement d’agir promptement dans le dossier est maintenant accessible en ligne. Elle est intitulée clairement et simplement « L’autoroute 20 doit se rendre de Notre-Dame-des-Neiges à Rimouski. »

Une section de l’autoroute 20 partielle qui contourne Rimouski. (Photo Pierre Michaud-archives)

Rappelons que le projet a été réintroduit dans le programme québécois des infrastructures (PQI), qui détermine les priorités du gouvernement du Québec, l’année dernière. Il en a été absent pendant sept ans.

Facebook Twitter Reddit