Actualités > Société > Les Autobus Matanais entameront une grève
Société

Les Autobus Matanais entameront une grève

(Photo Unsplash – crédit : David Preston)

Réunis en assemblée générale, l’Association des chauffeurs d’autobus scolaires Matanais Inc.–CSN a décidé d’envoyer leur avis de grève au ministère du Travail dans le but de déclencher une grève générale illimitée le 13 mars prochain.

Les membres du syndicat revendiquent une bonification de leur salaire, à la suite du rehaussement de la valeur des contrats de leur employeur. Ils demandent aussi que leur salaire soit semblable pour toutes et tous, en prenant compte du nombre de circuits effectués et que le nombre de journée de maladies soit augmenté. Notons aussi que les membres de l’Association sont sans contrat de travail depuis juin.

Métal du Golfe_VF

« Le respect se retrouve au centre de notre négociation : nous faisons face à un manque flagrant de volonté de négocier de la part de l’employeur et les membres sont excédés », soulignait la porte-parole du syndicat, Maryse Boulay, dans un communiqué émis plus tôt cette semaine.

De meilleurs salaires pour avoir plus d’employés

Comme plusieurs autres secteurs, les transporteurs scolaires ne sont pas à l’abris de la pénurie de main-d’œuvre.

« Lors de leurs récentes négociations avec le gouvernement, les transporteurs scolaires ont reçu des bonifications importantes de l’ordre de 15 à 30 % de leurs contrats, ce qui leur donne une nouvelle capacité de bien payer leurs conductrices et leurs conducteurs », estime la vice-présidente de la Fédération des employées et employés de services publics–CSN, Stéphanie Gratton.

« Ce qui change pour les transporteurs scolaires, c’est qu’au fil des années, plusieurs revendications sont faites du côté des montants accordés au Centre de services scolaires, pour le transport. C’est ce qu’on appelle des enveloppes dédiées au transport », explique le conseiller syndical Service d’appui aux mobilisations et à la vie régionale – CSN, Gino Provencher.

« Au fil du temps, certains Centres négociaient des ententes avec des transporteurs, mais se gardaient certaines sommes, pour organiser d’autres activités. Après quelques pressions – et cela fait longtemps qu’un meilleur salaire est revendiqué pour les conducteurs – une certaine pénurie s’est créée. »

Facebook Twitter Reddit