Actualités > Stade multisports : Rimouski réserve 21,5 M $ d’ici 2028
Actualités

Stade multisports : Rimouski réserve 21,5 M $ d’ici 2028

La Ville dévoile son programme quinquennal d’immobilisations 2024-2028
L’esquisse du futur stade multisports de Rimouski (Photo courtoisie)

Lors de l’adoption de son Programme quinquennal d’immobilisations (PQI) 2024-2028, lundi soir, Rimouski a confirmé qu’elle réservera 21,5 M $ pour la construction souhaitée de son futur stade multisports, qu’elle aspire érigée à partir de 2026.

À la fin de mai, la Ville avait révélé au Journal Le Soir qu’elle effectuerait une mise à jour du dossier lors de la présentation annuelle de son PQI.

Trois ans après le refus de Québec de le financer, Rimouski récidivera ainsi avec une nouvelle présentation du projet auprès du gouvernement Legault, maintenant évalué à 40 M $, soit cinq de plus que le précédant.

Toujours prévue au nord de la piste athlétisme du Complexe sportif Guillaume-Leblanc, l’infrastructure doit permettre la pratique du soccer, de l’athlétisme et de la gymnastique 12 mois par année.

En raison des coûts, la Ville souhaiterait réaliser son projet par étapes et établir des partenariats avec les institutions scolaires pour partager les coûts, comme Mont-Joli qui profite de l’investissement du Centre de services scolaire des Phares pour son nouveau terrain synthétique.

La Ville souhaite construire le futur stade multisport au nord de la piste d’athlétisme, à l’intérieur du complexe sportif Guillaume-Leblanc. (Photo courtoisie)

Le stade doit servir aux nombreux organismes sportifs, mais aussi aux équipes sportives des écoles primaires et secondaires, ainsi que celles du Cégep et de l’UQAR.

Avec une population deux fois et demi moins populeuse que Rimouski, la Ville de Rivière-du-Loup possède son complexe intérieur, le Stade Premier Tech, depuis 2016.

Un engagement respecté ?

Lors de la dernière campagne électorale, un engagement de la Coalition Avenir Québec, en vue du scrutin du 3 octobre dernier, permettait d’entrevoir un progrès important.

La concrétisation du projet permettrait la pratique d’une multitude de sports sur quatre saisons. (Photo archives)

À titre de premier ministre sortant, François Legault annonçait ce qu’il considérait comme le plus grand chantier de l’histoire du Québec pour rénover et construire des installations sportives. Québec investirait 1,5 milliards de dollars sur 10 ans. À ce titre, le gouvernement financerait jusqu’à 66 % à concurrence de 10 millions de dollars par projet.

Facebook Twitter Reddit