Océanic > Bradly Nadeau : l’Océanic toujours en mode séduction
Océanic

Bradly Nadeau : l’Océanic toujours en mode séduction

Une rencontre prévue en juillet entre l'état-major rimouskois et l'espoir des Hurricanes de La Caroline
Bradly Nadeau, sur l’estrade d’honneur du Bridgestone Arena à Nashville, après sa sélection en première ronde par les Hurricanes de La Caroline. (Photo NHL)

L’Océanic n’a toujours pas lancé la serviette afin de convaincre Bradly Nadeau de choisir Rimouski et la LHJMQ. Le copropriétaire et président du conseil d’administration, Alexandre Tanguay et le directeur-gérant, Danny Dupont, doivent le rencontrer chez lui, à Saint-François-de-Madawaska au Nouveau-Brunswick, au cours du mois de juillet.

Le fougueux attaquant a été sélectionné par les Hurricanes de La Caroline à la fin de la première ronde du repêchage annuel de la LNH tenue mercredi soir, à Nashville.

À 18 ans, Nadeau a littéralement dominé la British Columbia Hockey League (BCHL), en 2022-2023, en récoltant 113 points (45-68) en 54 parties.

En séries éliminatoires, il a récidivé avec ses 35 points, dont 17 buts, en 17 matchs avec les Vees de Pentincton. Au sein de cette équipe, le centre droitier évoluait en compagnie de son frère Josh, âgé de 20 ans.

La BCHL est un circuit junior A, considéré comme inférieur à la Ligue canadienne de hockey. Or, elle a accueilli, au fil des années, de nombreux joueurs souhaitant conserver leur éligibilité vers les collèges et les universités américaines.

Bradly Nadeau a littéralement dominé la BCHL en 2022-2023 (Photo Facebook)

À ce titre, les frères Nadeau possèdent déjà une entente avec l’Université du Maine dans la NCAA pour 2023-2024.

La pression des Hurricanes

Même si Bradly Nadeau avait déjà indiqué sa volonté de ne pas jouer dans la LHJMQ lors du repêchage de 2021, l’Océanic en fait son choix de septième ronde. À l’époque, l’ex-directeur-gérant et entraîneur-chef, Serge Beausoleil, souhaitait le convaincre de rejoindre l’organisation, située à 200 kilomètres de Saint-François-de-Madawaska.

Dans cette même optique, Beausoleil avait acquis les droits de son frère Josh, en janvier dernier. Ce dernier a aussi dominé la BCHL avec son reluisant dossier de 21-41-62 en 31 matchs. 

« Si les Hurricanes mettent beaucoup de pression pour que je change (ses plans), il y aurait peut-être des chances, mais je ne pense pas que ça va arriver. C’est ma décision. Je vais aller jouer au Maine, l’an prochain. L’organisation est spéciale et c’est aussi proche de la maison (Saint-François-de-Madawaska). Mon frère sera aussi avec moi », a indiqué Bradly Nadeau au collègue Stéphane Leroux de RDS.

Arguments de vente

Dans le camp de l’Océanic, le directeur des communications, Nicolas Thibeault, indique que personne n’a l’intention d’abandonner le dossier à Rimouski, malgré cette déclaration du jeune Nadeau.

Le nouveau directeur-gérant de l’Océanic, Danny Dupont (Photo journallesoir.ca- Olivier Therriault)

Les saisons fructueuses à venir et la possibilité d’accueillir la Coupe Memorial en 2025 font notamment partie des arguments de vente.

L’arrivée des deux frères et celle d’un Européen de premier plan lors du repêchage international de la LCH, le 5 juillet prochain, transformeraient le visage de l’Océanic.

« Ils (les frères Nadeau) ont un plan. Je ne peux pas évaluer nos chances. Il faut rester réaliste, est-ce que le plan va dévier, on ne le sait pas encore. On va lui faire la meilleure offre possible, non seulement sur le plan du hockey, mais aussi académique. L’Océanic serait un excellent tremplin pour les deux frères vers le niveau professionnel. Ils ont fait leurs preuves. On va faire tout ce qui est possible pour les convaincre », mentionnait Danny Dupont lors de la conférence de presse confirmant son embauche.

Facebook Twitter Reddit