Actualités > Bas-Saint-Laurent : le vélo comme produit d’appel touristique
Actualités

Bas-Saint-Laurent : le vélo comme produit d’appel touristique

Des dépenses de 700 M $ par les cyclistes à travers le Québec
Le parc national du Bic est un endroit prisé par les cyclistes. (Photo Facebook)

Tourisme Bas-Saint-Laurent, avec le soutien de ses partenaires, a entrepris une démarche visant à positionner la région comme destination incontournable pour le vélo.

Tourisme Bas-Saint-Laurent a mandaté la firme Touriscope pour produire une étude dont les grandes lignes ont été présentées aux médias le 2 août dernier.

On dénote une augmentation de 19 % des cyclotouristes au Québec depuis 2010, avec plus de 4,5 millions de cyclistes générant des dépenses touristiques de 700 M$ annuellement.

« Cette clientèle est très importante pour nous, d’autant plus que le Bas-Saint-Laurent peut déjà compter sur de multiples atouts, ainsi que sur des acteurs engagés et proactifs sur le terrain. Dans un marché aussi compétitif, il nous faut développer et structurer notre offre afin de répondre aux attentes des adeptes, et de nous démarquer auprès des clientèles touristiques nationales et internationales », souligne Pierre Lévesque, président-directeur général de Tourisme Bas-Saint-Laurent.

L’objectif à moyen terme est de faire du vélo un produit d’appel touristique pour la région, un peu comme la motoneige l’est devenu.

« Il faut concerter nos actions et regrouper toutes les initiatives présentes sur le territoire, autant pour le vélo de route que pour le vélo de montagne. Des choses se font, mais de manière isolée. Nous voulons agir comme catalyseur de cette mobilisation, incluant les villes et les MRC », précise monsieur Lévesque.

Trois axes stratégiques

Voici les trois axes stratégiques et les neuf objectifs du plan d’action à venir :

1- Vision et gouvernance :

  • a) Mise sur pied d’un comité consultatif;
  • b) Mise sur pied d’un réseau de concertation régionale des opérateurs de pistes et de circuits vélo;
  • c) Rassemblement du milieu vélo avec la tenue du premier Forum vélo qui aura lieu le 22 novembre 2023 à Rivière-du-Loup.

2- Développement et structuration de l’offre :

  • a) Accompagnement des MRC dans la mise en place de plans directeurs;
  • b) Accompagnement des organisations vélo dans la mise en place de plans de développement;
  • c) Mise en place de programmes d’aide comme leviers de projets vélo.

3- Commercialisation :

  • a) Plan de marketing vélo;
  • b) Création d’une image de marque régionale;
  • c) Concertation et harmonisation des outils d’accueil (numérique, signalisation, publications).

Un comité consultatif a déjà été mis en place, et plusieurs organisations du réseau sont en action sur le terrain.

Projet collectif rassembleur

La première étape consistait à réaliser l’étude portant sur le développement d’un produit vélo harmonisé avec l’appui de partenaires, dont la SADC et la MRC des Basques, et la collaboration de plus de 350 personnes.

Un sondage a été effectué auprès de 260 personnes, et plus de 40 personnes ont participé aux tables rondes de consultation, en plus de tous les autres acteurs impliqués dans la démarche.

Les participants du Grand Tour, l’été dernier, ont circulé par Trois-Pistoles, Rimouski, Mont-Joli et Matane. (Photo courtoisie Vélo Québec)

Parmi les points forts soulevés dans l’étude de Touriscope, notons la présence de la Route Verte qui se déploie le long du fleuve Saint-Laurent, du Parc linéaire interprovincial Petit-Témis dont une portion longe le lac Témiscouata, la route 132 le long du fleuve, et plusieurs autres routes d’intérêt; des sentiers dans les deux parcs nationaux; de six circuits certifiés par Vélo Québec; et de 17 autres circuits cyclables.

De plus, divers forfaits sont déjà offerts aux cyclistes et le développement du vélo de montagne est en cours un peu partout sur le territoire.

Forum pour enclencher le tout

Pierre Lévesque souhaite que le Forum vélo du 22 novembre à Rivière-du-Loup soit le point de départ de l’application des mesures du plan d’action.

« Le potentiel est énorme. Les beautés de la région sont encore plus attractives pour les cyclotouristes, qui ont plus de temps pour contempler le paysage. Un des principaux défis, c’est de rendre nos installations plus sécuritaires. C’est ce que les cyclistes nous ont mentionné. »

Afin de soutenir efficacement les initiatives du milieu, Tourisme Bas-Saint-Laurent a récemment mis en place une ressource dédiée ainsi qu’une aide financière aux MRC du Bas-Saint-Laurent pour établir un plan directeur visant à développer l’offre vélo dans leurs territoires respectifs.

L»arrivée des participants au Défi Vélo Plein Air 2023. (Photo courtoisie Alain Tremblay photographie)

Des programmes d’aide financière sont également disponibles pour tout projet concernant l’offre vélo.

Il est possible de contacter à cet effet Lionel Jourdan, conseiller en développement et structuration de l’offre à Tourisme Bas-Saint-Laurent, au 418-867-1272, poste 104, ou par courriel à [email protected].

Facebook Twitter Reddit