Chroniques > Chasse et pêche > Orignal : deux zones restrictives diminuent la récolte de 2023
Chasse et pêche

Orignal : deux zones restrictives diminuent la récolte de 2023

Baisse des permis vendus à travers la province
Dans la Zone 2 BSL, tous les territoires confondus, c’est un total de 2 606 orignaux abattus en 2023, dont 1 860 mâles 224 femelles et 522 veaux. (Photo courtoisie Mario Ross)

Les chasseurs d’orignaux ont récolté moins de bêtes lors de la chasse permissive en 2023, avec des prélèvements respectifs de 22 600 bêtes l’an dernier, contre 25 264 en 2021. Cette diminution s’expliquerait, selon le ministère responsable de la faune, par la protection de femelle des zones 2 (Bas-Saint-Laurent) et 27.

Selon Québec, la récolte 2023 aurait été comparable à la chasse permissive de 2021.

Sur les 22 600 orignaux récoltés en 2023 dans l’ensemble du Québec, on dénombre 12 959 mâles, 7 339 femelles et 2 362 veaux. Des 25 264 orignaux prélevés en 2021, année aussi permissive, la récolte avait été 2 128 femelles dans la zone 2 et de 443 dans la zone 27.

Dans la zone 2, tous territoires confondus, c’est un total de 2 606 orignaux abattus en 2023, dont 1 860 mâles 224 femelles et 522 veaux. Dans la zone 27, la récolte globale a été de 536 orignaux, dont 474 mâles adultes, 51 femelles et 11 veaux.

Dans la zone 1 Gaspésie, il s’est prélevé 5 463 orignaux en 2023, soit 1 830 femelles, 3 100 mâles adultes et 533 veaux, En 2021, les chasseurs aveint prélevé 4 387 orignaux dans la Zone 1 et 4062 au Bas-Saint-Laurent.

Baisse des permis

Si l’orignal demeure le gros gibier favori des chasseurs, avec 170 500 permis vendus en 2023, dont 2 504 à des non-résidents, on constate néanmoins une baisse par rapport à 2022 avec 177 349 permis alors vendus à des Québécois et 2 515 à des non-résidents. En 2021, le ministère avançait un nombre total de permis de 180 000.

La protection de la femelle orignal dans les Zones 2 et 27 en 2023 avaient été réclamée par les gestionnaires des territoires structurés, en raison de la diminution des populations d’orignaux, en déclin depuis 2021.

Le succès provincial de chasse du mâle adulte est de 7,6 % en 2023, lequel demeure stable à 7,8 % depuis cinq ans, et de 15,2 % par groupe de deux chasseurs.

Plus de cerfs pour plus de chasseurs

Le ministère estime que bilan de la récolte du chevreuil en 2023 est très positif en raison d’hivers moins rigoureux depuis 2019.

Au Bas-Saint-Laurent, la récolte de cerfs a été en hausse en 2023 dans la Zone 2 Est, et en baisse dans la 2 Ouest où des mâles matures impressionnants y ont été prélevés. (Photo courtoisie Tristan Saint-Pierre)

« Avec un succès de chasse rarement égalé de 37 %, et une augmentation du nombre de chasseurs par rapport à l’année précédente, ce qui signifie que les populations de cerfs se portent bien », affirme Québec.

Le nombre de permis vendus de 133 000 en 2022 a bondi à 138 000 en 2023. Le bilan des cerfs récoltés est 56 491 bêtes. Si on ajoute les 8 091 cerfs de la Zone 2, Anticosti, en hausse de 14 %, la récolte totale au Québec continent et hors continent atteint 60 042 chevreuils.

Hausse et baisse

En 2022, en Gaspésie, la récolte de cerfs a été de 124 chevreuils dans la zone 1 Nord et de 409 dans la zone 1 Sud. En 2023, on parle de 196 cerfs dans la 1 Nord et de 677 dans la 1 Sud.

Au Bas-Saint-Laurent, dans la zone 2 Est, le bilan de 2022 avait été de 150 chevreuils, et de 832 dans la zone 2 Ouest. En 2023, ce sont 239 cerfs prélevés dans la 2 Est et en baisse à 785 dans la 2 Ouest.

La récolte des cerfs Menier sur l’Île d’Anticosti a été en hausse de 14% en 2023, selon les statistiques de chasse zone par zone, dont la 20 avec un total de 8 091 chevreuils. (Photo courtoisie Guillaume Ouellet)

Lors de la 4e Chasse de la relève les 4 et 5 novembre, les nouveaux chasseurs ont récolté 742 cerfs partout au Québec. La 5e Chasse de la relève aura lieu les 2 et 3 novembre 2024.

Facebook Twitter Reddit