Sports > Hockey senior : les Castors n’abandonneront pas
Sports

Hockey senior : les Castors n’abandonneront pas

Matane fait face à l'élimination dans la série demi-finale face à Trois-Pistoles
Une scène d’un match entre les Castors Côté Automobiles de Matane (en bleu) et les Fondations B.A de Trois-Pistoles. (Photo courtoisie Tatum Guillermic)

Acculés au pied du mur, les Castors Côté Automobiles de Matane n’ont pas l’intention d’abdiquer dans la série demi-finale de la Ligue de hockey senior Desjardins de l’Est-du-Québec contre les Fondations B.A. et qui se poursuivra ce samedi 9 mars, à 20 h, à l’Aréna Bertrand-Lepage de Trois-Pistoles.

Tirant de l’arrière 2-0 dans la série 3 de 5, les Castors doivent absolument gagner pour forcer la présentation d’un 4e match ce dimanche 10 mars, à 16 h 30, dans Les Basques.

Métal du Golfe_VF

Ultimement, la 5e rencontre se tiendra le samedi 16 mars à Matane.

« Nous avons dit que nous voulions gagner le dernier match des séries et cela n’a pas changé. Nous allons nous présenter à Trois-Pistoles avec l’intention de gagner. Il n’est pas question d’abandonner, même si je ne sais pas encore quelle équipe nous aurons samedi. Nous avons plusieurs blessés à la suite de coups de bâton. J’ai 30 joueurs sur ma liste et là j’en cherche », commente le directeur-gérant, Brian Bernier.

Il estime que les officiels ont laissé passer beaucoup de pénalités lors des deux premiers matchs de la saison.

(Photo courtoisie Tatum Guillermic)

« Je ne dis pas que c’est ce qui a causé nos défaites, mais nous avons plusieurs blessures sur des coups de bâton. Il y a plusieurs facteurs qui expliquent nos défaites. Notre longue période d’inactivité s’est fait sentir. Peut-être que les gars ont pris l’adversaire un peu à la légère après notre domination en saison régulière, même si nous avons répété à plusieurs reprises que tout le monde pouvait battre tout le monde dans cette ligue », poursuit Brian Bernier.

L’énigme Charles-Olivier Lévesque

Pour espérer prolonger la série, les Castors Côté Automobiles devront résoudre l’énigme du gardien pistolois Charles-Olivier Lévesque, qui semble en mission depuis le milieu de la première ronde des séries.

Lors des deux premiers matchs à Matane, l’ancien cerbère de l’Océanic a bloqué 31 et 37 tirs des Castors.

Le gardien des Fondations B.A, Charles-Olivier Lévesque, se déplace pour réaliser un arrêt contre Matane. (Photo courtoisie Jean-Claude Pelletier)

« On va tout faire pour rester en vie. Tout est possible, Le Rocher est revenu dans la série précédente après avoir perdu les deux premiers matchs contre Forillon. Les unités spéciales risquent de jouer un rôle important », assure le directeur-gérant des Castors.

Causapscal face à l’élimination

À l’instar de Matane, le Bar Laser de Causapscal semble avoir été handicapé par le laissez-passer de la première ronde et la longue inactivité en découlant.

Les Corsaires de Forillon tenteront d’en finir dans le 3e match de la demi-finale entre les deux équipes, samedi soir, à Rivière-au-Renard.

S’il l’emporte, le Bar Laser tentera de prolonger la série, dimanche après-midi, toujours en Gaspésie.

Facebook Twitter Reddit