Actualités > Laiterie des Côteaux : premier lot de fromage en grains
Actualités

Laiterie des Côteaux : premier lot de fromage en grains

Ouverture prévue dans les prochaines semaines
Une première production de fromage en grains a été réalisée ces derniers jours. (Photo Facebook)

La Laiterie des Côteaux du district Sainte-Odile à Rimouski poursuit les essais de ses équipements en vue d’une ouverture dans les prochaines semaines. Un premier lot de fromage en grains a été produit ces derniers jours.

« Les tests se poursuivront dans les prochaines semaines. Nous sommes hyper fébriles pour la suite. Nous dévoilerons la date d’ouverture dans les prochaines semaines », mentionnent les propriétaires Jean-Marc Bourdeau et Julie Saint-Pierre.

Métal du Golfe_VF

Au printemps dernier, la Ferme Cotopierre a reçu une aide financière de 195 000 $ du gouvernement du Québec pour aménager et exploiter une usine de transformation laitière afin de produire du fromage, du yogourt, de la crème glacée et du lait au chocolat à partir du lait produit par les vaches de l’entreprise.

La Laiterie a été construite à proximité de la Ferme Cotopierre qui fournira le lait qui y sera transformé. Le troupeau Cotopierre est l’un des meilleurs dans la race Holstein au Québec au plan de la génétique.

Les sujets Cotopierre font toujours bonne figure dans les jugements d’animaux du Québec, et même à l’échelle canadienne.

Deux phases de développement

« Il y aura deux phases de développement. Au départ, on va faire du lait entier, du fromage, du yogourt et du lait au chocolat. Dans une deuxième phase, on veut faire de la crème glacée et des gelatos à partir de la crème résiduelle produite lors de la transformation du lait entier. Plus nous vendrons de lait entier, plus nous aurons de crème disponible. Ça va dépendre de la réponse des gens », explique la copropriétaire de la Ferme Cotopierre et de la Laiterie des Coteaux, Julie Saint-Pierre.

La famille se tourne vers la transformation du lait avec le retour de nos enfants des études.

« Nous avions deux choix, soit grossir le troupeau, soit nous tourner vers la transformation et c’est ce que nous avons décidé de faire. Nous sommes en processus d’intégration de notre aîné Jérémy au sein de l’entreprise et nous prévoyons l’arrivée de nos deux autres enfants au cours des prochaines années », précise madame Saint-Pierre.

Les enfants du couple Bourdeau-St-Pierre ont goûté jeunes à la vente directe aux consommateurs en opérant depuis plusieurs années un kiosque à la ferme de vente de maïs qui connaît beaucoup de succès.

Facebook Twitter Reddit