Actualités > Le Farinographe : plus de la moitié du chemin de parcouru
Actualités

Le Farinographe : plus de la moitié du chemin de parcouru

Campagne de sociofinancement pour compléter sa relocalisation
La boulangerie Le Farinographe est située dans les locaux de la Coop Alina depuis son ouverture en 2019. (Photo journallesoir.ca- Louise Ringuet)

Amorcée le 4 mars dernier, la campagne de sociofinancement pour compléter la relocalisation de la boulangerie artisanale Le Farinographe, au centre-ville de Rimouski, a déjà amassé 56% de l’objectif fixé à 25 000 $.

En date de ce mardi 26 mars en après-midi, plus de 14 000 dollars ont été amassés dans le grand public, 21 jours avant la fin de l’initiative lancée par son propriétaire, Rémi Bélanger, en collaboration avec la plateforme spécialisée La Ruche.

Métal du Golfe_VF

Située actuellement dans la Coopérative Alina, Le Farinographe souhaite assurer son développement à long terme et le maintien de ses 12 emplois en déménageant ses installations de l’autre côté de la rue Saint-Germain Ouest, dans l’ancienne succursale de la SQDC, voisin de la pharmacie Jean-Coutu.

Or, comme une majorité de projets du genre, la boulangerie fait face à l’inflation et à l’augmentation des coûts de construction.

Après des investissements de 300 000 $, monsieur Bélanger sollicite donc l’aide de sa clientèle, mais aussi de la population rimouskoise, pour terminer le chantier et assurer le transfert des opérations comme prévu au début de mai.

Restaurant

« Nous sommes très heureux de la réaction de notre clientèle, mais aussi des Rimouskois qui souhaitent la réalisation de notre projet. On est confiant d’atteindre l’objectif, puisque selon les règles de La Ruche, si nous n’atteignons pas les 25 000 $, l’argent recueilli jusqu’à maintenant ne sera pas débité. Les gens nous posent beaucoup de questions. On se fait une joie de les informer », raconte Rémi Bélanger.

Des produits de la boulangerie artisanale Le Farinographe (Photo journallesoir.ca- Olivier Therriault)

Offrant des pains, pâtisseries, viennoiseries et sandwichs de haute qualité, faits de farines locales et biologiques, Le Farinographe a rapidement gagné en notoriété depuis les cinq dernières années.

« Nous consoliderons nos activités avec le lancement d’un restaurant dans notre nouveau local. Nous ouvrirons le dimanche et proposerons des heures prolongées la semaine pour les déjeuners et les rencontres de fin de soirée. On aura aussi besoin de personnel supplémentaire, puisque nous aurons l’espace nécessaire pour produire davantage et vendre aux commerces d’alimentation et à d’autres restaurants », explique monsieur Bélanger.

Privilèges

Les personnes ou entreprises participantes auront aussi droit à des privilèges selon les montants investis, dont des cartes-cadeaux, de la publicité directement dans le commerce, des ateliers de cuisine et des rabais lors de commandes.

(Photo journallesoir.ca- Olivier Therriault)

« Puisque nous offrons des retours sur les investissements de nos donateurs, nous allons offrir des ateliers de cuisine supplémentaires car ils sont très populaires », soutient Rémi Bélanger.

Les gens intéressés peuvent accéder à la campagne en cliquant sur ce lien.

Facebook Twitter Reddit