Actualités > Justice > Arrêté une 2e fois pour des crimes sexuels
Justice

Arrêté une 2e fois pour des crimes sexuels

Le suspect avait été arrêté en décembre dernier
Philippe-Pierre Thomas (Photo SQ)

Les enquêteurs spécialisés en matière d’exploitation sexuelle des enfants sur Internet de la Sûreté du Québec ont procédé, le 10 juillet, à l’arrestation de Philippe Pierre Thomas, 49 ans, de Sayabec en lien avec plusieurs infractions de nature sexuelle.

Ce dernier a comparu mercredi au palais de justice de Rimouski pour faire face à des accusations d’entrave, voyeurisme, agression sexuelle, harcèlement, voie de fait ainsi que pour bris d’ordonnance. Le directeur des poursuites criminelles et pénales, Me Simon Blanchette, s’est d’ailleurs opposé à sa remise en liberté.

Il reviendra en Cour le 16 juillet à Amqui pour son enquête sur remise en liberté.

Arrêté une première fois en décembre 2023

Le suspect avait été arrêté en décembre dernier par les enquêteurs lors d’une perquisition réalisée à son domicile. Les policiers avaient à ce moment procédé à la saisie de plusieurs fichiers de pornographie juvénile.

Il avait alors été accusé d’avoir eu en sa possession, d’avoir accédé, d’avoir distribué, d’avoir transmis et d’avoir rendu accessible de la pornographie juvénile. Il sera de retour en Cour le 27 août pour donner une orientation dans les dossiers initiaux pour lesquels il n’était pas détenu.

(Photo courtoisie Sûreté du Québec)

Via les réseaux sociaux

« L’enquête tend à démontrer qu’il aurait pu avoir fait d’autres victimes à travers la province. D’ailleurs, certaines de ses victimes auraient pu être en contact avec le suspect via les réseaux sociaux alors qu’il utilisait les pseudonymes « Philippe Thomas », « Pierre Thomas» et « Pierre-Philippe Thomas », mentionne la porte-parole de la SQ, Marythé Bolduc.

Crimes en séries

Puisque plusieurs victimes ont été identifiées, la structure de gestion des enquêtes sur les crimes en série (GECS), coordonnée par la Sûreté du Québec, a été déployée. Il s’agit d’une structure de commandement unifié au sein de laquelle les services de police québécois travaillent en partenariat afin d’identifier rapidement les crimes commis par des prédateurs et de procéder à leur arrestation. Cette coordination provinciale permet donc une mise en commun des ressources policières et vise à mieux protéger les victimes.

Toute personne possédant de l’information sur Philippe Pierre Thomas ou concernant ses agissements peut, en tout temps, la transmettre de façon confidentielle à la Centrale de l’information criminelle de la Sûreté du Québec au 1 800 659-4264.

Retrouvez toute l’actualité judiciaire de la région dans la section justice du site Internet du Journal Le Soir.ca.

Facebook Twitter Reddit