29.11.2020
Actualités Océanic Océanic / Remparts : deux duels au sommet s’annoncent

Océanic / Remparts : deux duels au sommet s’annoncent

C’est le week-end des rivalités dans la LHJMQ et celle entre l’Océanic et les Remparts de Québec est certainement l’une des plus intenses dans le circuit.

La visite de la troupe rimouskoise dans la capitale vendredi soir suscite beaucoup d’intérêt. D’une part, les deux équipes ont chacune 16 points, à seulement un point de Charlottetown qui domine le conférence de l’Est. 

Aussi, les performances du trio Lafrenière-Paré-Zavgorodniy ont de quoi attirer la présence d’amateurs de hockey. Les trois occupent les trois premières positions chez les pointeurs, non seulement de la ligue, mais aussi ceux de la Ligue canadienne (LCH). 

Chez les Remparts, la confiance est à son plus haut niveau avec six gains consécutifs et un avantage numérique qui fonctionne très bien à 36 % d’efficacité.

« Leur premier trio (Malatesta-Bibeau-Gagnon) peut rivaliser avec le nôtre, il nous faudra du hockey de grande qualité pendant 60 minutes », souligne Serge Beausoleil qui n’est pas surpris des débuts d’Anthony Gagnon qu’il a transigé à Québec en raison du surplus de joueurs de 20 ans à Rimouski. « C’est à regret que je l’ai laissé partir. On était confrontés à des choix difficiles. Anthony nous avait donnés 13 buts en deuxième moitié de saison. S’il avait été un centre naturel, il serait encore avec nous. Mais, à droite, on comptait sur Zavgorodniy et Raska. » En 10 matchs avec les Remparts, Gagnon a un dossier de 7-8-15.

Beausoleil a misé juste dans la composition de son premier trio. « Qui va jouer avec Lafrenière. Ça va nous prendre un gros centre avec lui », se questionnaient les partisans durant la saison morte. 

« Il y a eu deux ans, on a eu la main heureuse en jumelant Dove-McFalls à Lafrenière. Après ça, on s’est dit qui va le remplacer et on a la main heureuse cette fois avec Huntington et Garneau. Avant la saison, j’ai dit laissons les choses aller, mais on avait des bonnes préoccupations. Aujourd’hui, on constate qu’on a un bel équilibre sur notre premier trio avec un grand centre de 6 pieds 4 pouces qui va dans les zones de turbulence, un fabricant de jeu comme Zavgorodniy qui a beaucoup de vitesse et une vision de jeu hors du commun et l’autre (Lafrenière) qui a tout ça en même temps. Ils mettent beaucoup de points au compteur qui sont intéressants. Je veux les voir le faire contre les grosses équipes comme ce fut le cas à Chicoutimi. Il est très certain que ce sera beaucoup plus serré contre les équipes de tête. C’est un trio hors du commun, mais comme entraineur, dès qu’ils tournent un peu les coins ronds, je dois les pousser », explique l’entraineur-chef qui a notamment dû faire quelques rappels à l’ordre sur la longueur des présences en début de saison. 

Le message est lancé en vue du double face aux Remparts. Premier épisode : vendredi 19 h au Centre Vidéotron.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×