23.09.2020
Actualités Politique À travers les sourires, des flèches!

À travers les sourires, des flèches!

Le journal lesoir propose à ses lecteurs une occasion exceptionnelle de prendre connaissance des dossiers et engagements de cinq candidats à l’élection fédérale de lundi, dans Rimouski-Neigette-Témiscouata-Les Basques, à l’occasion d’une table ronde.

Un débat exclusif que vous pourrez écouter en audio sur journallesoir.ca, à compter de 17 h aujourd’hui, animé par un des quatre journalistes du soir, Richard Daigle, lequel a une grande crédibilité en la matière, et en collaboration avec la direction. D’ailleurs, si elle donne lieu à des échanges intéressants, la discussion ne se déroule pas dans la cacophonie, signe du respect des invités envers l’animateur. Quoi qu’il en soit, l’auteur de ces lignes a assisté à cette table ronde et vous en livre ici ses impressions, histoire de vous mettre l’eau à la bouche. Il ne vous restera qu’à brancher vos écouteurs ou votre haut-parleur et à relaxer en prenant connaissance des propos des cinq candidats: Nancy Brassard-Fortin (PCC), Chantal Pilon (PLC), Guy Caron (NPD), Maxime Blanchette-Joncas (BQ), Jocelyn Rioux (Vert)… Après tout, c’est le week-end!
Un souper presque parfait
Le début de la rencontre, tenue jeudi, dans une salle d’un restaurant rimouskois, s’est déroulée dans la cordialité. Avant d’ouvrir les micros, monsieur Daigle a détendu l’atmosphère en demandant aux invités leur recette préférée. Pour certains, c’est la sauce à spaghetti et pour d’autres, ce sont les fruits de mer! À ce moment et à leur arrivée et lors de leur présentation, la courtoisie était de mise entre les candidats: ce fut de courte durée. En fait, c’était » un souper presque parfait ». On aurait pu en réunir quatre autour d’une table sans problème, mais une, la conservatrice Brassard-Fortin ne s’est pas jointe au sympathique groupe. Elle s’est livrée à des attaques en règle contre le Parti libéral, mais surtout contre le Bloc québécois. De son côté, à deux chaises de madame Brassard-Fortin, monsieur Blanchette-Joncas demeure de glace. Quelques sourires ont été échangés autour de la table, mais apparemment pour la forme.
» Je crois que les gens ont besoin de connaître et veulent connaître les plateformes des partis, au lieu d’entendre les candidats se livrer à des attaques personnelles », dira ce dernier. » J’ai été outrée lorsque j’ai appris qu’un gouvernement libéral allait légaliser la consommation du cannabis », a dit la candidate conservatrice en entrée de jeu. » Le Bloc n’aura aucun pouvoir à Ottawa, ni de budget », a-t-elle martelé notamment. En général, les participants été convaincants dans leur argumentation, tout en faisant preuve d’une belle connaissance des enjeux du comté. Mais monsieur Caron, au moment de la conclusion, ramène madame Brassard Fortin à l’ordre avec sa politesse habituelle. Tout ça vaut la peine d’être entendu.
Les sujets abordés sont nombreux et majeurs: l’organisation des services, le manque de logements sociaux, la couverture cellulaire et Internet, la forêt, le sort des autochtones, le secteur maritime, et bien d’autres. Bonne écoute!

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×