23.11.2020
Nouvelle de 18 h Rimouski permet de nouveaux usages au couvent des Sœurs du Saint-Rosaire

Rimouski permet de nouveaux usages au couvent des Sœurs du Saint-Rosaire

Le conseil municipal de Rimouski a adopté lundi soir dernier un règlement modifiant le zonage pour permettre de nouveaux usages à la maison-mère des Sœurs du St-Rosaire.

« Les Sœurs travaillent avec l’Office municipal d’habitation pour trouver une nouvelle vocation au couvent. Elles souhaitent que le bâtiment demeure communautaire. C’est un projet privé qui nécessitait une modification au zonage pour permettre d’accueillir certains organismes communautaires », explique le maire de Rimouski, Marc Parent.

La Ville de Rimouski porte également une demande afin que l’édifice soit reconnu comme bâtiment patrimonial.

Bâtiment évalué à 32,7 M$

En raison de la décroissance du nombre de sœurs sur place, la congrégation des Sœurs du Saint-Rosaire souhaite se départir de sa Maison-mère de Rimouski, un bâtiment évalué à 32,7 M$. Le couvent des Sœurs est un établissement marquant dans l’histoire du Bas-Saint-Laurent qui a déjà accueilli 1 000 sœurs alors qu’elles ne sont plus que 200 aujourd’hui. La supérieure générale de la congrégation, Sœur Gabrielle Côté, explique que la moyenne d’âge des résidentes est de 85 ans. « Nous avons entamé une réflexion, il y a trois ans, pour envisager nos options. Il est évident qu’on ne peut pas penser rester propriétaire et gestionnaire encore longtemps », mentionnait-elle en janvier dernier.

La congrégation religieuse a mandaté l’Office d’habitation Rimouski-Neigette pour la réalisation d’une étude de préfaisabilité pour évaluer un projet de requalification de la Maison-mère. Les religieuses souhaitent pouvoir continuer d’habiter les lieux, mais sont prêtent à côtoyer des laïcs dans un contexte de pénurie de logements abordable pour des clientèles vulnérables dans la région. « Ça rejoindrait nos valeurs. On veut devenir un lieu répondant aux besoins de la communauté. Des organismes culturels et de l’éducation ont démontré de l’intérêt à venir chez nous », indique Sœur Côté.

Le couvent compte 1 000 pièces. Il a été bâti en 1904 et agrandi à quelques reprises au fil du temps.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×