30.10.2020
Nouvelle de 18 h Guy Caron ne ferme aucune porte

Guy Caron ne ferme aucune porte

Candidat à la mairie de Rimouski?

Défait lundi dernier, le député sortant de Rimouski-Neigette-Témiscouata-Les Basques, Guy Caron ne ferme aucune porte, même à l’idée de se présenter à la mairie de Rimouski, dans deux ans.

 Il peut se passer bien des choses d’ici là mais on n’est pas loin d’un scénario qui opposerait deux candidats aux dernières élections fédérales pour le poste de maire de Rimouski (Guy Caron et la libérale Chantal Pilon), en novembre 2021. Qui plus est, un adjoint de circonscription (Djanick Michaud) pourrait affronter son ancien patron (Guy Caron).

« C’est très flatteur qu’on pense à moi pour le poste de maire de Rimouski. Je conserve la même attitude que dans les minutes qui ont suivi ma défaite : je ne ferme, ni n’ouvre de porte à aucune possibilité quant à mon avenir professionnel. Il me reste beaucoup à faire dans les prochains jours et après, je vais prendre du temps pour moi, pour mes amis et pour ma famille. Il me faut compléter la fermeture de quatre bureaux auparavant, régler mes affaires », explique monsieur Caron.

« Je n’ai aucune idée sur ce que je vais faire. Je vais commencer par prendre quelques semaines de vraies vacances. Je veux renouer avec tous ceux que j’ai négligé depuis huit ans. J’ai hâte aux temps des Fêtes. Je penserai à tout le reste par la suite. Je ne suis pas encore rendu à réfléchir à la mairie de Rimouski », promet-il.

Le journal le soir a appris d’un organisateur politique qu’un groupe influent commence dès maintenant à promouvoir la candidature de l’ancien député néodémocrate. « J’ai aussi vu des réactions en ce sens sur les médias sociaux », confirme Guy Caron.

Ajoutons qu’un conseiller, Sébastien Bolduc, ne ferme pas la porte et que le maire actuel, Marc Parent, ne semble pas avoir le goût de solliciter un renouvellement de mandat.

Messieurs Michaud et Bolduc ont déjà répondu aux interrogations du journal le soir dans le même article que M. Parent, à une nuance près : Djanick Michaud ne peut faire de commentaire de nature politique en raison de son travail. Il n’a donc rien affirmé ni rien contredit. Madame Pilon a été invitée à dévoiler ses éventuelles intentions mais elle a décliné notre demande d’entrevue, prenant quelques jours de repos en villégiature.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×