20.09.2020
Nouvelle de 18 h Des vraies audiences sur l’environnement

Des vraies audiences sur l’environnement

-Une solution au conflit du bitume

La Ville de Rimouski pourrait faire amende honorable auprès des citoyens mécontents, en se faisant la promotrice d’audiences publiques sur l’environnement, en marge du dossier de l’usine de béton bitumineux.

Quelque 60 contribuables du secteur Ouest de Rimouski, et plus précisément du chemin de Lausanne, ont mis en cause les décisions de la Ville de Rimouski par rapport à l’exploitation future d’une usine de béton bitumineux mobile, hier soir ( lundi ).

Ils craignent les principales formes de pollution et la hausse du trafic routier. La Ville tant qu’à elle soutient qu’elle s’en est tenue à confirmer la conformité de la demande de la compagnie de pavage à la Commission de protection du territoire agricole (CPTA).

Événements similaires

Des lecteurs du journal le soir nous ont mis sur la piste suivante, par rapport aux décisions d’un autre conseil municipal dont Rimouski pourrait et devrait s’inspirer selon eux.

Un événement similaire s’est déroulé non loin d’ici, à Pointe-à-la-Croix, en avril 2018. Ses élus ont alors trouvé un moyen de se donner une emprise sur le projet industriel de production de pavage, en se gardant le droit de faire émettre des certificats de conformité.

Extraits

Voici des extraits de la résolution originale tirée du procès-verbal de la Municipalité:

12-IMPLANTATION D’UNE USINE MOBILE DE BÉTON BITUMINEUX

-attendu que l’entreprise Nasco de Québec désire installer une usine mobile de fabrication de béton bitumineux sur l’emplacement de la carrière Alexander sur la rue de la Carrière;

-attendu qu’à cet égard, la Municipalité doit émettre une attestation de conformité, laquelle précise tout particulièrement si la demande contrevient ou ne contrevient pas à la règlementation en matière d’urbanisme;

-attendu que cette règlementation ne précise pas de normes particulières pour ce type d’équipement et que la demande déposée par l’entreprise Nasco ne contrevient pas à la règlementation municipale ;

-attendu que ce type d’installation est régi par la Loi sur la qualité de l’environnement du ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Changements climatiques et de ce fait, est assujetti à diverses normes de bruit, d’émanations polluantes, contaminations des sols et milieux humides ;

-attendu que la Municipalité demeure néanmoins préoccupée sur l’impact de cet équipement sur son environnement et ses citoyens ;

EN CONSÉQUENCE, il est proposé par le conseiller Marc Lord et résolu à l’unanimité des membres du conseil municipal présents,

– d’émettre une attestation de conformité pour l’installation d’une usine mobile de fabrication de béton bitumineux et d’indiquer que la Municipalité se réserve le droit de suspendre cette attestation s’il est démontré que cet équipement crée une nuisance pour les citoyens habitant à proximité du site. »

Préoccupations

Selon nos interlocuteurs, cela illustre que de nombreuses et sérieuses préoccupations environnementales (air, eau, poussière, sol) se posent dans ce dossier et justifient la requête d’obtenir la tenue d’une session du Bureau des audiences publiques sur l’environnement (BAPE) à Rimouski.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×