05.12.2020
Gouvernement du Québec
Nouvelle de 18 h Les procureurs entrevoient un règlement à l'amiable

Les procureurs entrevoient un règlement à l’amiable

-Archevêché vs marguilliers

Le procureur de l’Archevêché de Rimouski, Me Philippe Thibault, refuse de vivre dans le passé.

Invité à commenter le contenu de l’affidavit rempli par les marguilliers de la Fabrique Saint-Germain dans le cadre de la démarche juridique entreprise par l’Archevêché, maître Thibault profite de l’occasion pour inviter les parties au dialogue.

Celui-ci se fait conciliant en dépit des déclarations sous serment des marguilliers rapportées dans notre nouvelle de 17 h, alléguant la mauvaise foi de l’archevêque Denis Grondin.

Volonté

« Ce n’est pas une situation si compliquée. Certaines interventions doivent être faites pour préserver la cathédrale. C’est ce qui est demandé dans la procédure judiciaire. Je crois qu’il y a maintenant une volonté réciproque de faire progresser le dossier depuis que maître Édouard Côté est dans le dossier », mentionne d’abord Philippe Thibault.

Main tendue

« Il n’y a pas de calendrier établi pour les procédures, mais il y a une demande de conférence de règlement à l’amiable sur la table. Cependant, aucune date n’a été fixée pour cette conférence. Nous tendons la main à l’autre partie dans l’espoir d’avancer. Nous avons bon espoir de s’entendre avec les gens de la Fabrique pour trouver des solutions, et nous espérons que cela va se passer de la bonne façon », ajoute Philippe Thibault.

« Je peux vous confirmer que le message est entendu. Nous nous sommes mis d’accord pour déposer un protocole et dans ce protocole, il y a une demande pour une conférence en vue d’une entente à l’amiable. Quand le dossier a été présenté devant un juge de la Cour supérieure, je n’ai pas eu encore de confirmation mais le juge aurait manifesté que c’était une bonne direction à suivre. On peut toujours tenter un rapprochement », avance maître Édouard Côté.

Triste anniversaire

Il y a maintenant cinq ans que la cathédrale de Rimouski a été fermée en raison de son délabrement. Monseigneur Denis Grondin souhaite en faire un édifice multifonctionnel, mais les marguilliers et le Regroupement diocésain pour la sauvegarde de la cathédrale de Rimouski veulent que la principale église de Rimouski demeure un bâtiment religieux.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×