23.02.2020
Actualités Politique Les opposants à l’usine de pavage insistent

Les opposants à l’usine de pavage insistent

Les résidents du chemin de Lausanne insistent et somment la Ville de Rimouski de retirer son appui au projet d’usine de béton bitumineux.

Une soixantaine de résidents de ce secteur se sont présenté à l’assemblée régulière du conseil municipal la semaine dernière pour demander à la Ville de prendre position en leur faveur contre ce projet qui risque de causer de la pollution et un accroissement du trafic lourd.

Un porte-parole, Pierre Desforges, a fait parvenir un communiqué au journal le soir ce matin, où il rappelle qu’il n’a pas obtenu de réponses è ses questions.

Deux résolutions

« À la lumière des deux résolutions (NDLR : chacune sur un projet de carrière), nous nous demandons pourquoi la Ville s’oppose à un projet – Mario Lachance – et appuie l’actuel – Sintra. De plus, pourquoi Sintra a refusé la proposition de la Ville pour une localisation dans le parc industriel ? Qu’est-ce que la ville ne nous dit pas à propos de ce projet ? Nous exigeons que la Ville retire son appui favorable et le remplace par un défavorable auprès de la CPTAQ. Nous exhortons la Ville d’en faire autant auprès du Ministère de l’Environnement où le dossier se trouve depuis le printemps dernier. »

« Selon les dires du maire, il ( NDLR : la résolution de recommandation à la Commission de protection du territoire agricole pour le projet Sintra ) ne s’agissait que d’une attestation de la conformité, selon les usages autorisés au schéma d’aménagement de la MRC »

Le comité de citoyens retient à propos d’une résolution du même ordre, celle concernant le projet Lachance :

« CONSIDÉRANT QUE l’intensification des activités d’extraction est nuisible à la qualité de vie des résidents du secteur, en raison du camionnage, de la poussière occasionnée et de la pollution sonore et visuelle créée » et « CONSIDÉRANT QUE la Ville a reçu des plaintes des citoyens du secteur concernant cette carrière et que l’acceptabilité sociale de ce projet est d’une importance fondamentale pour la Ville » (extrait de la résolution 2017- 11-1017). »

« Or, non seulement un tel considérant ne se trouve pas dans l’actuelle résolution mais en plus, la Ville démontre clairement ici son pouvoir d’opposition. Le maire Marc Parent avait pourtant exprimé l’incapacité de la Ville de s’objecter lors de la séance. »

« Le devoir de représenter ses citoyens, tant par monsieur Parent que par monsieur (Sébastien, conseiller) Bolduc, doit être appliqué pour éviter de compromettre nos sources d’eau potable étant donné que nous dépendons de puits artésiens ou de surface. Nous n’en resterons pas là. Nous entreprendrons d’autres actions face aux instances gouvernementales et de la Ville », soutiennent les opposants.

( Communiqué du Regroupement de citoyens de la rue Lausanne )

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×