03.12.2020
Nouvelle de 17 h Bientôt 2 000 matches au micro

Bientôt 2 000 matches au micro

L'Océanic garde son descripteur pour trois saisons de plus

Le président et directeur administratif de L’Océanic de Rimouski, Éric Boucher, se dit très heureux et fier d’avoir renouvelé, cette semaine, le contrat du descripteur radio des matches de l’équipe, Michel Germain.

Ce dernier est associé à l’organisation locale de la Ligue de hockey junior majeure du Québec (LHJMQ) depuis ses tout débuts. La formation dirigée par Serge Beausoleil dispute présentement sa 25e saison et Michel Germain sera au poste pour les trois suivantes.

« Michel avait laissé entendre ces dernières années que la 25e saison pourrait être sa dernière, la bonne pour prendre sa retraite, mais les choses ont changé depuis ce temps. Je suis très heureux qu’on se soit entendus et que Michel demeure associé à L’Océanic. C’est un ambassadeur de premier plan. Michel a plusieurs qualités et il représente plus qu’un descripteur pour nous », déclare monsieur Boucher.

Fierté

Le mot « fierté » n’est pas, ici, prononcé en vain. Éric Boucher ajoute:

« Je dirais, en étant sûr de ne pas me tromper, que Michel Germain fait partie des deux ou trois meilleurs de sa profession dans la LHJMQ. Michel a des qualités humaines qui font en sorte qu’il suscite l’amour du public. Il est complètement associé à l’image de L’Océanic. C’est un membre de la grande famille de L’Océanic qui, d’ailleurs, ne manque jamais de souligner son attachement pour Maurice Tanguay, sa famille, et maintenant son petit fils Alexandre. »

2 000 rencontres

Faut aimer le hockey pour se promener en autobus aux quatre coins du Québec et dans les Maritimes, souvent au cœur de l’hiver. Une de ces balades interminables est au programme la semaine prochaine. L’équipe va se diriger en Abitibi pour affronter les Huskies et les Foreurs.

Le mot famille revient aussi sur les lèvres de Michel Germain. Force est de constater que la relation entre ce dernier et l’organisation rimouskoise surpasse le sport. « Sur le plan « organisation », cette équipe m’a sauvé la vie. Sur le plan personnel, j’ai trois noms en tête : monsieur Maurice Tanguay, mon père et madame Gaétane Castonguay (qui n’a pas de lien avec L’Océanic) », confie Michel Germain.

Ses relations avec Vincent Lecavalier, Brad Richards, Sidney Crosby et de nombreux autres joueurs et ex-joueurs, en plus de celles avec la direction, continuent de témoigner du respect qu’on porte à Michel Germain.

« Peu importe ce qui se serait passé après les négociations pour mon contrat, je n’aurais eu aucune amertume envers L’Océanic. Je me considère déjà chanceux d’avoir vécu ces 25 belles saisons. Je promets de ne plus prononcer le mot «retraite» avant trois ans! », lance Michel Germain.

« Lorsque nous arriverons à 2 000 matches en ondes, j’aurai fait environ 6 000 heures de radio en direct. Ça va arriver bientôt. Après le 68e partie de la présente saison régulière, je serai rendu à 1982. On arrivera à 2 000 au 18e match des prochaines séries que disputerait L’Océanic, ou sinon, l’an prochain, en 2020-2021 », conclut-il.

Éric Boucher (Photo: courtoisie, L’Océanic)

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×