26.09.2020
Actualités Un parc serait baptisé au nom de Gonzague Drapeau

Un parc serait baptisé au nom de Gonzague Drapeau

En plus d’une biographie lancée hier, le souvenir de Gonzague Drapeau pourrait être immortalisé par la dénomination d’un parc en son nom.

Le fils de monsieur Drapeau, Dominic, et un de ses plus proches amis et associé, René Bélanger, en ont fait la proposition à la Ville de Rimouski mercredi dernier. Le parc visé est celui situé le long du littoral, à l’extrémité Ouest du centre-ville de Rimouski, juste passé le vieux pont.

Pourquoi cet endroit? Au milieu des années 1980, René Bélanger, Romuald Pelletier et Gonzague Drapeau ont lancé le projet résidentiel devenu Le Havre Saint-Germain sur les terrains adjacents au vieux club de curling. Leur inspiration se traduisit par la réalisation de 192 unités de logement dans ce secteur, sous forme de maisons de ville, de jumelés, de condominiums et d’édifices à logements.

La suggestion devrait suivre son chemin vers le comité de toponymie de Rimouski pour revenir par la suite au conseil municipal avec des observations et une recommandation pour décision. La dénomination d’un parc est moins complexe que celle d’une rue.

« Ce serait une belle façon de reconnaître son travail pour le développement de la ville, d’avoir le parc Gonzague-Drapeau au Havre Saint-Germain. Ce développement résidentiel est un de ses projets immobiliers « signature ». J’ai rencontré Gonzague en 1983, quand je suis arrivé à Rimouski et que j’ai eu besoin d’une maison, et nous sommes devenus des partenaires et amis dès ce moment. Nos projets ont souvent commencé par des notes griffonnées sur des napperons du (défunt) restaurant Marie-Antoinette, lors de nos déjeuners quotidiens, par lesquels passaient le développement et le suivi de toutes nos réalisations », raconte monsieur Bélanger.

Fondation Sandy Burgess

Messieurs Bélanger et Drapeau fils étaient de la partie pour le lancement de la biographie « Gonzague, le bâtisseur », hier, à Rimouski. L’ouvrage de Benoit Gignac est dédié à l’histoire de cet enseignant devenu homme d’affaires décédé le 8 septembre 2018 à 72 ans, qui aura contribué à créer quelque 1 000 emplois dans différentes entreprises de la région.

Gonzague Drapeau était administrateur de la Fondation Sandy-Burgess, présidée par Harold Michaud. Après son décès, ce dernier a invité monsieur Bélanger à prendre la relève. La Fondation veut notamment encourager, par des bourses, les jeunes à s’intéresser aux études supérieures et au secteur des communications, notamment. Le grand journaliste et éditorialiste Sandy Burgess est décédé en 1983.

Il y a un an, René Bélanger et Harold Michaud ont convenu de préparer une biographie de Gonzague Drapeau pour perpétuer sa mémoire, tout en recueillant des fonds pour la Fondation. Une biographie de Sandy Burgess est prévue pour 2020 et Harold Michaud en sera encore l’éditeur.

La belle-fille de monsieur Drapeau, Geneviève Dionne, René Bélanger, Benoit Gignac, Dominic Drapeau et Harold Michaud, lors du lancement de la biographie, jeudi. (Photo: journallesoir.ca, Pierre Michaud)

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×