30.10.2020
Actualités Pascal Bérubé parle d'un «automne des erreurs»

Pascal Bérubé parle d’un «automne des erreurs»

Cette session aura été à bien des égards « l’automne des erreurs » du gouvernement caquiste, selon le député de Matane-Matapédia, Pascal Bérubé, qui faisait ce matin le bilan des travaux parlementaires de la dernière session parlementaire.

« Heureusement, dans bien des cas, les interventions du Parti Québécois ont permis d’apporter de l’humanisme et de corriger les erreurs de la CAQ », soutient monsieur Bérubé.

« À titre d’exemple, le ministre Simon Jolin-Barrette a subi un revers majeur en présentant une réforme improvisée du PEQ, le Programme de l’expérience québécoise. Cette réforme aurait eu de graves conséquences sur l’avenir du Cégep de Matane dont 45 % des 700 étudiants proviennent de l’étranger, mais également sur le recrutement de la main-d’œuvre qualifiée dans notre région. »

« Nous nous sommes mobilisés et le premier ministre a dû forcer le ministre à reculer ! Le gouvernement caquiste a aussi été obligé de corriger le tir quant à son projet de loi sur l’assurance parentale, car il brisait une promesse faite aux parents adoptants. Autant d’erreurs, autant d’interventions du Parti Québécois qui ont contribué à les mettre en lumière », a détaillé Pascal Bérubé.

Grave erreur

Le député de Matane-Matapédia-Mitis estime qu’une autre grave erreur du gouvernement, c’est l’entêtement dont il fait preuve dans de nombreux dossiers. « Malgré l’explosion stupéfiante des coûts des maternelles 4 ans, le gouvernement continue de s’enfoncer avec ce projet qui répond à une question que personne ne se pose. »

« À plus de 1 M$ par classe, c’est une mauvaise priorité. Les parents demandent des places en CPE pour leurs enfants, pas des maternelles 4 ans. Le manque de places en service de garde est criant et l’annonce dans les prochains jours de nouvelles installations de 80 places à Matane et 50 places à Mont-Joli ne règlera pas tout, car le développement du réseau des CPE accuse un retard important. Ces places sont issues d’annonces autorisées en 2013 que les libéraux ont suspendues en 2014 », a-t-il précisé.

En matière de santé, Pascal Bérubé souligne de bonnes nouvelles avec la confirmation que la cardiologue Valérie Gaudreault pourra continuer à pratiquer à Matane suite aux démarches du député, l’arrivée en 2020 d’un nouveau chirurgien à l’Hôpital d’Amqui et l’excellente relation du député avec la ministre des Aînés Marguerite Blais qui a accepté l’invitation de ce dernier à visiter Matane.

Fonds

Au plan économique, le député a fait avancer le dossier de création de fonds spécifiques de plusieurs millions pour supporter le développement économique des MRC de La Matanie, La Matapédia et La Mitis. Il a aussi obtenu une subvention de 150 000 $ pour supporter le FIDEL de La Matanie.

En matière de protection des consommateurs, « Les caquistes sont aussi parvenus à créer l’unanimité contre eux avec leur projet de loi sur les tarifs d’électricité; la loi 34 coûtera 600 M$ aux consommateurs québécois, sans pour autant qu’on leur rembourse les trop-perçus ! », a-t-il ajouté.

Le travail des députés du Parti Québécois aura été pourtant constructif et porteur de résultats pour les citoyens. « La récente mise à jour économique a été marquée par la décision de rendre automatique le versement du crédit d’impôt pour solidarité à des personnes démunies; il s’agissait d’un combat mené par le Parti Québécois depuis plusieurs mois. Et que ce soit à propos des pesticides, du TDAH, des fuites de données, ou de l’avenir des médias régionaux, nous avons aussi amené le gouvernement à tenir des auditions publiques sur des enjeux importants pour les Québécois. »

Traverse

Sur le plan local, le dossier de la traverse Matane-Baie-Comeau-Godbout a monopolisé beaucoup d’énergie. Des révélations journalistiques sur la gestion du chantier du F.-A.-Gauthier ont été dévoilées cet automne.

« Avec mon collègue député de René-Lévesque, Martin Ouellet, nous avons talonné le ministre des Transports, François Bonnardel, et une enquête de la Vérificatrice générale sur ce fiasco a enfin été déclenchée. Dans ce dossier je réitère les éléments suivants : le gouvernement doit intenter une poursuite contre le chantier italien Fincanteri et il doit déposer un plan de dédommagement pour les usagers affectés par les problèmes récurrents de liaison entre Matane et la Côte-Nord. J’ajoute également que le recours au service aérien doit être amélioré lorsque le navire ne peut pas traverser », a conclu le député.

Sous le leadership de Pascal Bérubé, le Parti Québécois a gagné quatre points dans le dernier grand sondage Léger alors que la CAQ a perdu six points et Québec solidaire, cinq points. Notons que Pascal Bérubé a terminé la session parlementaire sur une excellente note, ayant reçu de ses pairs à l’Assemblée nationale les titres de parlementaire de l’année et de meilleur orateur en chambre.

(Communiqué du bureau du député Pascal Bérubé)

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×