25.11.2020
Nouvelle de 17 h Une jeune femme d’exception

Une jeune femme d’exception

TELUS fabrique des modèles pour les jeunes

Le Comité d’investissement communautaire de TELUS à Rimouski fabrique des modèles pour les jeunes, en honorant des adolescentes comme Priscilla Touchette-Martin.

Pour une 11e année, la firme de télécommunications a présenté cette semaine la cérémonie annuelle baptisée « Célébration communautaire » pour récompenser, par le biais de son Comité d’investissement communautaire de Rimouski, le travail exemplaire des bénévoles et professionnels en philanthropie. À cette occasion, une cinquantaine d’organismes humanitaires de l’Est du Québec se sont partagés 500 000 $.

En parallèle, la Fondation TELUS pour un futur meilleur rend hommage à des philanthropes en devenir. Les candidats dénichés sont clairement promis à un bel avenir, de par leur aptitude et leur attitude, autant que de par leur culture générale et leur curiosité intellectuelle.

Ambassadeurs positifs

Priscilla Touchette-Martin, étudiante en 5e secondaire de l’école Paul-Hubert de Rimouski, a donc mérité le Prix Jeune philanthrope TELUS, une récompense qui vise à encourager les jeunes à devenir des ambassadeurs positifs du changement. Les finalistes ont été Coralie Campion et Koralie Dubé.

Priscilla avec Les finalistes ont été Coralie Campion et Koralie Dubé. (Photo: courtoisie TELUS-Jessy Girard)

« Priscilla s’est démarquée par son implication au sein de plusieurs comités scolaires, dont « Smoothies en folie », une initiative qui permet aux étudiants de s’alimenter sainement grâce à des jus frais et économiques », commente la présidente du Comité d’investissement, Reine-Marie Roy. La lauréate reçoit une bourse de 1 000 $, dont 750 $ seront remis à l’organisme de son choix, et elle a choisi la Société protectrice des animaux du Littoral (SPAL).

Réaction

En entrevue au journal le soir, l’adolescente de 16 ans apparaît effectivement épanouie. « Je fais partie du gouvernement étudiant de l’école depuis deux ans. Notre but, avec « Smoothies en folie », qui utilise seulement des fruits frais, mais propose des produits aux plus bas prix possible. Le but, c’est de promouvoir, d’abord, la saine alimentation, même s’il y a un aspect économique. »

Et pour le choix de la bonne cause, elle n’a pas hésité longtemps car elle a un chien et un chat chez maman (Natacha Touchette) et un chien chez papa (Christian Martin). « J’adore les animaux de tous les genres. D’avoir reçu le prix, ça me rend fière et ça me motive. Je suis aussi très heureuse d’avoir pu remettre un montant aussi important à une organisation qui en a bien besoin », soutient celle qui s’exprime dans un français impeccable.

« Important »

« C’était important pour moi d’appuyer la SPAL, parce que notre animatrice à l’école Paul-Hubert, Isabelle Proulx, s’y implique comme bénévole. Elle m’a parlé de ce qui se passe là-bas. Je l’ai fait aussi également parce que j’aime beaucoup les animaux et que je m’intéresse à ce qu’il leur arrive. Je me suis beaucoup renseignée avant de choisir mon organisme », ajoute Priscilla.

Peu importe l’âge, s’intéresser à ce qui nous entoure demeure une bonne façon d’avoir un esprit actif. « Je m’intéresse à la politique et à l’histoire. J’aurai l’âge d’aller voter la prochaine fois. J’ai suivi les élections fédérales cette année et nous avons fait une simulation de vote à l’école. J’avais hâte de voir si nos votes allaient correspondre à la réalité au parlement et dans notre comté. Je ne vous dirai pas pour qui j’ai voté mais je peux vous dire pour qui je n’ai pas voté. Mon choix n’était pas Justin Trudeau », observe Pricila.

« Je vais m’inscrire en sciences lettres et arts au Cégep pour pouvoir devenir enseignante », avance l’étudiante. Ah bon? Pas vétérinaire? « Non! Enseignante! C’est bien ce que je veux faire », tranche-t-elle finalement.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×