27.09.2020
Nouvelle de 19 h À un coup de téléphone de faire un pas en avant

À un coup de téléphone de faire un pas en avant

Le dossier de la cathédrale pourrait progresser en 2020

Après avoir entendu les cloches sonner pour les Fêtes, on entendra encore parler du dossier de la cathédrale dans les prochaines semaines.

Cette façon d’attirer l’attention sur l’épineux cas de la cathédrale de Rimouski, fermée depuis plus de cinq ans pour cause de délabrement, en verra d’autres lui succéder, car le Club des Amis de la cathédrale compte maintenant plus de 2000 adhérents.

Ce mouvement citoyen fondé par le Regroupement diocésain pour la sauvegarde de la cathédrale de Rimouski vend des cartes à 5 $ l’unité qui servent à financer ces activités de sensibilisation. Ses administrateurs s’engagent à ce que tous les fonds recueillis ne servent qu’à cette fin.

Flambeau

« Nous voulons maintenir le flambeau allumé pour faire réagir nos politiciens, la Ville et nos autorités diocésaines, bref, un peu tout le monde. Ceux qui veulent mettre l’épaule à la roue sont invités à joindre le club en achetant des cartes de membres, peu importe si c’est parce qu’ils veulent sauver le bâtiment patrimonial, parce qu’ils veulent sauver l’orgue, par intérêt comme citoyen ou en raison de la religion », commente Jacques Landry, du Regroupement diocésain et bien sûr membre des Amis de la cathédrale.

« Nous voulons réunir tout le monde derrière la même bannière pour promouvoir la survie de la cathédrale. Il y a des personnes qui ne sont pas religieuses mais qui se préoccupent de la cathédrale pour le patrimoine ou pour son orgue, qui vaut près de 3 M$. Ce n’est pas le temps de le mettre dans la garde-robe. Les raisons peuvent être multiples, mais une chose est certaine, c’est que les gens se rallient au fait qu’il faut conserver la cathédrale », ajoute l’homme d’affaires.

Jusqu’à 100 $

« Notre campagne est en cours depuis octobre. Nous allons sur le terrain rencontrer les gens. Nous irons notamment au Manoir Les Générations et dans d’autres endroits publics. Il est possible d’avoir plus d’informations et de se procurer une carte sur un site Internet sécurisé, cathédrale2016.com. On demande 5 $ la carte mais il y a des gens qui donnent jusque 100 $ », précise aussi monsieur Landry.

Appel téléphonique

Des membres du Regroupement ont rencontré récemment le nonce apostolique, le représentant du Pape au Canada, monseigneur Luigi Bonazzi. « Nous lui avons fait connaître notre désir de voir le dossier débloquer rapidement, car il y a de l’impatience dans l’air », révèle Jacques Landry.

Interrogé à savoir s’il espère une intervention des autorités auprès de monseigneur Denis Grondin, archevêque de Rimouski, avec lequel les relations sont notoirement difficiles, monsieur Landry répond:

« J’aimerais simplement qu’on suggère à monseigneur Grondin de s’impliquer dans le dossier et s’il m’appelait, je décrocherais le téléphone et j’écouterais. »

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×