26.09.2020
Nouvelle de 18 h Tout n’est pas joué pour la sécurité

Tout n’est pas joué pour la sécurité

La conseillère de Rimouski-Est ne baisse pas les bras

La conseillère municipale du district Rimouski-Est, Cécilia Michaud, soutient qu’elle n’a pas dit son dernier mot et que d’autres projets pourraient venir améliorer la sécurité du quartier, notamment.

L’historique de Rimouski-Est, l’ancienne municipalité fusionnée en 2002, toujours en lien avec le port, fait en sorte qu’il y a encore un terminal pétrolier sur son territoire. Celui-ci appartient à la compagnie Suncor. Des camions s’y présentent pour recueillir de l’essence et la redistribuer.

Le terminal est au cœur d’une réflexion et d’un plan d’action municipal visant la revitalisation du district et par ricochet, la qualité de vie et la sécurité des résidents du secteur. Un de ces résidents, Jacques Saint-Pierre, se plaint de la situation depuis une vingtaine d’années. Suncor a été invitée à déménager son terminal dans le parc industriel mais les coûts sont trop élevés pour la compagnie.

Route

L’aménagement et l’ouverture d’une route dirigeant les camions dans le parc industriel, au Sud, et non dans la zone résidentielle, au Nord du terminal, fait partie des initiatives de la Ville. Monsieur Saint-Pierre soulignait vendredi dernier que la Ville encourage les camionneurs à utiliser cette route mais ne les y oblige pas, ce qui aurait beaucoup plus d’impact selon lui.

« C’est le but, que les camions passent par en haut, mais il est possible qu’ils se dirigent vers Pointe-au-Père, alors, c’est logique qu’on ne les force pas. Je ne sais pas si on peut, techniquement, obliger les camionneurs. Je vais poser la question aux autres membres du conseil et aux fonctionnaires. Moi, quand j’ai commencé à travailler sur ce dossier, le but était de sécuriser les citoyens. Je veux améliorer notre coin et ce, au bénéfice de tous les résidents de Rimouski-Est », déclare la conseillère Michaud.

Cécilia Michaud (Photo: courtoisie Cécilia Michaud)
Cécilia Michaud (Photo: courtoisie Cécilia Michaud)

Suites

« Les enfants continuent de traverser la rue du Havre à pied. Il faut que ce soit sécuritaire pour eux comme pour tous les résidents. Le Manoir Normandie demeure à proximité, avec ses personnes âgées et parfois à mobilité réduite, tandis que d’autres aiment bien prendre des marches. Je suis toujours sensible à améliorer la situation et toute suggestion censée est regardée. Le travail n’est pas terminé », ajoute madame Michaud.

Il y aura peut-être d’autres travaux de voirie à Rimouski-Est l’été prochain, mais, surtout, la réflexion se poursuit selon madame Michaud.

Dangers

Mis à part les désagréments du va-et-vient des camions, des citoyens craignent la contamination par l’essence et les risques d’incendie. Il y a eu des fuites par le déplacement des camions mais aussi sur le site même du terminal, dont une en février 2017.

« J’ai bien hâte de voir les résultats de la consultation menée par le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) sur la santé et la sécurité du secteur, en novembre. Il semble qu’on aura de l’information là-dessus en mai. Cette étude sera un apport aux projets de développement du quartier. Il reste encore bien des choses à faire. Tout peut être encore modifié. »

Auparavant, il y aura encore des travaux dans le parc industriel. « C’est toujours en mouvement dans ce coin-là. Il y a des choses qui avancent mais les gens ne le savent pas et c’est dommage, parce que ça peut être un peu décourageant », conclut Cécilia Michaud.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×