26.11.2020
Nouvelle de 18 h Première phase critique pour les Jeux

Première phase critique pour les Jeux

Le comité de candidature cède sa place au comité organisateur

Les éléments de base les plus importants pour la présentation des Jeux d’été du Québec 2022 à Rimouski devront être assemblés au cours de l’année 2020.

La formation du comité organisateur des 57e Jeux du Québec de l’histoire, qui sera présidé par José Arsenault, celui-là même qui a présidé le comité de candidature; la nécessaire transition entre les deux, la composition des comités de secteur et la conclusion des ententes avec les principaux commanditaires figurent au nombre des priorités.

La commande est lourde, car les Jeux représentent, en chiffres :

6 M$ de budget à réunir;

3 500 athlètes et 1 000 entraîneurs, officiels, accompagnateurs et missionnaires à desservir;

3 300 bénévoles à recruter;

125 000 visiteurs à accueillir;

12 M$ de retombées à générer;

5 M$ du gouvernement du Québec à investir sur les équipements sportifs;

1,4 M$ de la Ville à gérer en argent et en services;

19 disciplines où il y a des compétitions à organiser.

Au boulot

Le journal le soir a joint José Arsenault, qui explique à nos lecteurs la suite des choses, à partir de dans deux semaines environ.

Le 6 décembre dernier, la candidature de Rimouski se voyait retenue pour présenter les Jeux d’été de 2022. À droite, José Arsenault. (Photo: courtoisie, Ville de Rimouski)

« Ça va commencer par une démarche très officielle, soit la rencontre de notre groupe avec les gens de Sports Québec pour bien marquer le passage de comité de candidature à comité organisateur officiel. Nous allons revoir avec SportsQuébec notre démarche de mise en candidature pour mieux saisir ce qui nous a permis d’être choisis, mais surtout, nous allons marquer et encadrer la transition. C’est un moment clé. Il faut mettre tous les éléments en place pour que la corporation soit constituée, pour que ce comité organisateur des Jeux de Rimouski puisse être indépendant et agir avec une existence légale. »

Postes à confirmer

« Nous allons devoir combler les postes d’administrateurs de la corporation et lancer le processus d’embauche pour la permanence, ce qui constituera les assises même de l’organisation. Tout ça, pour bien mettre la machine en route. Nous avons dressé un projet d’organigramme et nous avons proposé une certaine structure à SportsQuébec. Nous sommes bien accompagnés par SportsQuébec. Pas besoin de réinventer la recette. D’ailleurs, notre prochaine rencontre nous permettra de bien saisir ce que SportsQuébec a à partager de son expérience au fil des ans, et à Sports Québec, de bien comprendre quelles sont nos spécificités, à Rimouski » commente monsieur Arsenault.

Et fin 2020, on en sera où ?

« Fin 2020, on devrait être rendu à un comité organisateur complètement formé. Les premiers comités de secteur devront être sur pied. Les premiers partenariats devront être confirmés.

Nous sommes déjà en discussions avec Ameublements Tanguay, TELUS et d’autres qui embarquent avec nous. Nous avons reçu des lettres d’intention. Il faudra conclure les ententes et rédiger des contrats; s’assurer que les visibilités offertes correspondent aux normes de SportsQuébec; mobiliser les associations sportives et plus encore », confirme José Arsenault.

Qualités

Rimouski, la communauté, a plusieurs qualités qui militent pour elle, pour bien organiser ces Jeux : la capacité d’accueil, la capacité de mobilisation, l’implication de la Ville et du milieu des affaires, la qualité de ses installations et la vitalité de ses organisations sportives. « La présence de nos nombreuses institutions, comme nos écoles, est un point très important. »

« Nous avons un club ici, et une association là, partout des groupes qui peuvent s’impliquer et on en aura bien besoin. Il y a un travail de profondeur à faire, mais c’est tellement motivant, parce qu’on est rendu là, parce qu’on sait qu’on les a, les Jeux », se réjouit monsieur Arsenault.

Depuis l’annonce, le 16 décembre, de l’attribution des Jeux à Rimouski, je ne compte plus les messages de proposition d’aide que j’ai eu de la part de gens de tous les milieux : des médecins, des organisateurs sportifs, des entreprises, etc; on sent une très belle vague déferler sur Rimouski », affirme-t-il.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×