25.11.2020
Nouvelle de 18 h Une longue « liste d’épicerie! »

Une longue « liste d’épicerie! »

Ce qu’il y a à réaliser à Rimouski, d’ici sept ans

Le député de Rimouski, Harold LeBel, a décidé de poursuivre son action politique au-delà du mandat actuel, s’il a l’appui des électeurs, parce qu’il a de nombreux dossiers majeurs à concrétiser.

À la suite de l’entrevue exclusive accordée par le député Harold LeBel au journal le soir, l’auteur de ces lignes a établi la liste suivante, considérant qu’il pourrait être en poste pendant encore presque sept ans s’il était réélu.

Nous vous invitons à en prendre connaissance et nous vous livrerons par la suite les déclarations de monsieur LeBel sur quelques-uns de ces dossiers.

-Communications : assurer le suivi de la commission sur l’avenir des médias régionaux;

-Conseil climat : mettre à niveau les connaissances sur la crise climatique et poursuivre l’action du conseil auprès des citoyens;

-Santé : contribuer à implanter un service d’hémodynamie en cardiologie, à l’hôpital régional de Rimouski;

-Pauvreté/aînés : améliorer la qualité de vie des gens démunis, des aînés et des gens seuls;

-Patrimoine : agir comme moteur de concertation pour faire avancer les différents dossiers;

-Développement rural : assurer le développement et le maintien des services de proximité;

-Petite enfance : créer des places en centres de la petite enfance;

-Agriculture : combattre la détresse psychologique des producteurs et surveiller l’évolution de la situation de l’abattoir de Luceville;

-Culture : régler les dossiers de rénovation et/ou de construction du Théâtre du Bic, du Vieux Théâtre de Saint-Fabien et de la Coop Paradis.

-Éducation : veiller au bon déroulement de la construction du Lab École à Rimouski;

-Santé (bis): voir à la réalisation du projet de rénovation de l’hôpital de Rimouski, incluant l’urgence et voir à la concrétisation du projet de faculté de médecine;

-Faune : surveiller l’évolution des investissements dans la réserve faunique Duchénier qui vient de se regrouper avec la Corporation des Portes de l’Enfer (11 M$)

-Jeux du Québec : contribuer à la bonne organisation des Jeux d’été du Québec à Rimouski en prévision de 2022;

-Réforme du mode de scrutin : favoriser la mise sur pied d’un nouveau système électoral;

-Direction du PQ : participer, comme député du Parti Québécois et comme doyen du parti, à l’organisation du congrès à la chefferie.

Harold LeBel (Photo: courtoisie)

Ce qu’il en dit…

« Nous travaillons beaucoup sur les suites du colloque sur le bien-être des aînés. Nous voulons nous assurer que les personnes qui sont venues proposer des choses aient les résultats auxquels ils ont droit. Qu’est-ce qu’on peut faire pour améliorer la vie entourant le vieillissement? Moi, je suis sensible à ça et je tiens à ce qu’on fasse des choses. »

« La mise en place du conseil du climat l’année dernière nous a permis de mettre nos connaissances à niveau concernant les impacts de la crise climatique. Nos environnementalistes ont apprécié la création du conseil mais maintenant, il faut aller plus loin, vers des échanges avec les citoyens. »

« La pauvreté des gens seuls s’accentue. C’est un dossier que je vais suivre comme porte-parole de notre groupe d’opposition en ce domaine. On va creuser les choses. On a des outils à notre disposition pour ça. »

« Je travaille toujours sur le projet de salle d’hémodynamie à l’hôpital de Rimouski. La ministre Mc Cann est sensibilisée. J’attends des réponses dans les prochaines semaines. Je suis optimiste, mais en même temps, je sens qu’il y a quelque chose qui cloche. »

« Les services de proximité dans le haut-pays sont en crise avec la fermeture de la coopérative des consommateurs de Trinité-des-Monts. Il faut trouver une façon de rouvrir ça. Cette situation a un impact majeur sur les citoyens, sur le tourisme et la motoneige, alors qu’on veut valoriser la Route touristique des Monts-Notre-Dame. »

Coop Paradis : « Que ça finisse… par finir ! »

« On a besoin de nouvelles places en CPE (centres de la petite enfance). Il en manque autour de 350. On en a besoin pour appuyer nos jeunes familles. Je ne lâcherai pas le ministre. J’ai déposé un plan. Il faut accélérer les choses. »

« Le projet de la Coopérative Paradis doit se faire. Ça fait plusieurs gouvernements qui s’engagent à réaliser le projet, mais il va falloir que ça finisse par finir, ce dossier-là! Il y a trop d’organismes et d’artistes concernés pour ne pas régler ça! »

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×