27.09.2020
Nouvelle de 19 h Du grand Lafrenière !

Du grand Lafrenière !

Alexis Lafrenière est de retour. Il n’a pas tardé à le rappeler à ses adversaires.

Avant le match, une cérémonie a permis de l’honorer pour souligner ses performances lors de la conquête de la médaille d’or avec Équipe Canada Junior. Les faits saillants du championnat mondial ont été montrés sur le tableau indicateur. Les amateurs lui ont accordé une longue ovation.

« Un beau moment pour moi, c’était spécial, ça m’a fait chaud au cœur, a dit Lafrenière. On a joué un bon match, pas la première période qu’on voulait, mais on a mieux travaillé par la suite et c’est une belle victoire. »

Le no 11 a patiné à vive allure tout au long de la rencontre. Il a notamment frappé le poteau sur un lancer de punition. Sur la séquence menant à l’appel de l’officiel, son patin a accidentellement atteint Alexis Arsenault, de Bonaventure, qui tentait de le neutraliser. On n’a pas revu le défenseur de 19 ans.

À son retour avec l’équipe, il a trouvé de nouveaux visages dans le vestiaire. « On s’est vraiment amélioré, on est une équipe assez complète avec les gros morceaux qui sont arrivés. C’est le fun de voir qu’on y va all in. C’est maintenant à nous de travailler en équipe », a souligné le capitaine.

Nathan Ouellet et Cédric Paré ont les autres buts de l’Océanic. Ils ont chacun une passe également. Ils complétaient, avec Lafrenière, le trio le plus dangereux de l’Océanic qui, avec un peu de chance, aurait gagné par une marge plus importante.

À son deuxième départ avec l’Océanic, Creed Jones a signé son premier jeu blanc en carrière dans la LHJMQ. Il a eu la vie plutôt facile avec seulement 14 lancers sur lui. En deux parties avec sa nouvelle équipe, il n’a accordé qu’un seul but. 

Le gardien recrue Samuel Richard a bien travaillé sur les 31 lancers de l’Océanic.

« Quand on joue de façon intense comme ce soir, ça facilite le travail de tout le monde. Une belle victoire, le jeu blanc, ça fait du bien. En deuxième période, on était sur la rondelle, on a été plus physique, on a pris le momentum et on s’est sauvé avec la victoire. Il faut être dur à jouer contre, et en même temps, il faut le faire en toute légalité, c’est ce qu’on demande aux gars et c’est ce qu’on a eu ce soir. Ça, c’est inspirant et c’est un exemple à prendre », a souligné Serge Beausoleil.

Son club a gagné ses trois matchs depuis mardi n’accordant que deux buts. « Ce qu’on voit cette semaine, c’est rassurant pour tout le monde. Donner un but (jeudi) puis aucun aujourd’hui, ça me fait plaisir parce que ce n’est pas en fermant le jeu, c’est en allant de l’autre côté, en créant plus d’offensive. C’est notre identité et il faut continuer de cette façon », a poursuivi l’entraineur-chef.

25e anniversaire

Dans le cadre de son 25e anniversaire, l’Océanic a souligné les années 2005 à 2009. François Bolduc, Jason Caron et Benoit Arsenault ont participé à la mise au jeu protocolaire. Bolduc détient le record de la concession avec 358 parties jouées avec l’équipe. Jordan Caron, Sébastien Aspirot, Olivier Fortier, Gleason Fournier, Patrick Coulombe, Mario Scalzo, Marc-Antoine Pouliot et Marc-André Bourbon ont livré leur message par vidéo.

En bref

Les deux mêmes clubs se retrouveront dimanche à 15 h… Dmitry Zavgorodniy, Frédéryck Janvier (blessés), Ludovic Soucy (malade) et Brandon Casey n’ont pas joué… Avec 11 attaquants disponibles, Serge Beausoleil a utilisé le défenseur Philippe Casault en attaque… Michel Germain rapporte sur sa page Facebook le décès de Russell Smith, un défenseur qui a porté les couleurs de l’Océanic en 1996-97 après avoir été acquis de Gatineau. Il est décédé à l’âge de 41 ans de problèmes au foie… Smith, notamment reconnu pour ses talents pugilistiques, avait été un choix de 9e ronde de Panthers de la Floride en 1996… 

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×