18.09.2020
Nouvelle de 17 h La Ville entend avoir une fonction publique des plus efficaces

La Ville entend avoir une fonction publique des plus efficaces

La Ville de Rimouski atteint une phase de stabilité pour ce qui est de l’embauche et a d’ailleurs commandé une étude visant à améliorer le rendement de son personnel.

C’est en ce sens que réagit le maire de Rimouski, Marc Parent, à notre reportage d’hier concernant les coûts du personnel à la Ville de Rimouski et leur croissance au cours des quatre dernières années. Monsieur Parent ajoute qu’il n’est pas d’accord avec le choix de Granby comme ville comparable à Rimouski, tel que suggéré par un citoyen qui estime que cette corporation municipale serait une bonne référence en termes d’efficacité.

Budget vs Granby

« Comme vous avez suggéré Granby comme ville référence, j’ai poussé les recherches et il y a des faits que je veux rétablir. La population indiquée à 77 000 inclut une agglomération qui compte notamment Bromont. On parle plutôt de 68 500 habitants. Son budget est de 15 M$ plus élevé que le nôtre. Il y a des choses qui sont comme le jour et la nuit. On parle de 150 km carrés. À Rimouski, c’est 530 km carrés de territoire et de routes à desservir, pour 50 000 habitants », rappelle le maire rimouskois.

Un centre vs 12

« Une ville de telle dimension nécessite quatre bibliothèques municipales (une à Granby), trois piscines municipales vs une seule à Granby, et quatre casernes d’incendie (une à Granby) », précise monsieur Parent. À Granby, on a un seul centre communautaire et un centre culturel. À Rimouski? Une douzaine de centres communautaires (NDLR : sans compter le centre multiculturel du Conservatoire et la salle de spectacle) avec le personnel qui va avec pour s’occuper de la gestion et de ces environnements », précise-t-il.

Le maire croit que Rimouski et ses citoyens conviennent souvent ensemble des services qu’ils veulent se donner.

« Nous faisons des choix de société. Par exemple, notre budget consacré aux loisirs est le même que celui de Granby malgré la différence de population. Vous vous souviendrez que lorsqu’on a parlé du tournoi de hockey, on a mentionné que les heures de glace sont gratuites pour le hockey mineur. On investit plus dans le logement social, plus que Granby. À Rimouski, on investit 15,5 M$ dans le transport, qui inclut notamment le déneigement et la voirie, pour Granby, dont le territoire est trois fois plus petit, 16, 9 M$. On réussit donc ici à faire le travail à coût beaucoup moindre, pendant qu’on a des précipitations beaucoup plus importantes. »

Performants et prêts au bon moment

« Je suis content d’avoir fait l’analyse car je réalise que nous sommes vraiment performants, à Rimouski. On a déjà évoqué le fait qu’il y a beaucoup d’ingénieurs chez-nous mais c’est un avantage. On contrôle mieux les coûts des projets parce qu’on a l’expertise à l’interne et on peut mieux se préparer pour les différents programmes de subventions. Nous avons été les premiers à déposer une demande de subvention au nouveau programme des infrastructures, pour le Complexe Desjardins, parce que nous étions prêts. On parle d’un projet de 42 M$ », estime le maire Parent.

Masse salariale

« Par ailleurs, je crois que si on parle de 391 employés équivalents à temps complet pour Granby, on peut penser que c’est sensiblement le même nombre à Rimouski car c’est une notion un peu difficile à évaluer en raison des catégories d’employé (NDLR : temporaire, occasionnel, temps partiel, temps plein, etc.). Si on regarde nos masses salariales respectives, incluant la police, cela représente 44 % de notre budget; à Granby, 43 %. Il n’y a pas de différence et on a un plus grand territoire à couvrir. »

Progression

Selon monsieur Parent, il y a bien eu progression de la masse salariale au sein de la fonction publique rimouskoise depuis quatre ans, mais le nombre d’employés a été augmenté à la suite de décisions qui permettent d’offrir davantage de services aux citoyens.

Le maire en vient à la conclusion que Rimouski est bien gérée, tout en satisfaisant les demandes des citoyens, et qu’elle est, elle aussi, préoccupée par le rendement de son personnel vs le souci d’en donner pour leur argent aux contribuables.

« Honnêtement, quand je regarde notre budget, je me dis qu’on peut se comparer très avantageusement à Granby. N’oublions pas qu’il y a eu un moratoire sur les embauches à la Ville de Rimouski en 2017. Nous avons mandaté une firme pour avoir une étude d’optimisation des services et, d’ailleurs, elle est rendue aux Service des travaux publics. S’il y a des choses qui peuvent être faites de façon plus efficiente. Nous avons vraiment fait un exercice d’introspection par rapport à ça, pour tenter de faire mieux, avec moins. »

Pour monsieur Parent, l’une des meilleures villes à utiliser comme base de comparaison avec Rimouski demeure Victoriaville.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×