22.09.2020
Nouvelle de 17 h Des organismes subventionnés vont voir leur financement réduit

Des organismes subventionnés vont voir leur financement réduit

La Ville de Rimouski est à préparer une nouvelle grille d’analyse pour déterminer le montant des subventions versées aux organismes socio-économiques, culturels et sportifs.

C’est au moins la troisième administration municipale de Rimouski qui revoit cette grille d’analyse et à plusieurs reprises, celles des maires Michel Tremblay, Éric Forest et maintenant Marc Parent ayant dû consacrer des efforts à ce chapitre.

Selon ce dernier, Rimouski est une des villes les plus généreuses à cet égard envers ses organismes, au Québec.

C’est un des organisateurs de l’événement Riki Fest, Jean-Louis Chaumel, qui a fait réagir le maire et l’a incité à dévoiler les plans de la Ville, lundi, à la séance. Il a aussi déploré le manque de financement de Riki Fest.

« Je suis cofondateur de Riki Fest qui se déroulera dans les prochains jours. Je souhaite surtout émettre un commentaire et une alerte. Je remercie la Ville de son soutien. Ce festival courageux est mené par une toute petite équipe de bénévoles. Nous prenons un certain virage qui s’annonce bien mais nous sommes très inquiets de la situation suivante. Il y a environ un an, la Ville a mis en place un nouveau mécanisme de calcul de financement des événements à Rimouski, Riki Fest est un des premiers organismes qui a été traité selon la nouvelle formule », explique-t-il.

Inquiets de la tangente

« Le financement (qu’on accorde à Riki Fest), déjà très faible vient de nous être annoncé comme étant en diminution cette année et en diminution l’an prochain. Je vous rappelle que nous allons déployer des activités sur trois sites. Nous alertons la Ville et nous souhaiterions que le mécanisme de calcul des points et du financement soit revu, notamment pour moins pénaliser les petits événements comme le nôtre. Si ce mécanisme de calcul n’est pas revu, il se pourrait même que cela menace notre survie. Nous sommes inquiets de la tangente que prend le financement », estime monsieur Chaumel.

Réponse du maire

« Il y a eu beaucoup de discussions sur l’attribution des subventions l’an dernier. Des spécialistes de différentes firmes en sont venus à la conclusion que, 1-Rimouski est une des villes au Québec sinon LA Ville qui contribue le plus en matière de subventions pour différents organismes de sports, de culture et de loisirs per capita; 2-Nous allons effectivement annoncer dans les prochaines la nouvelle politique de subventions, un document sur lequel on travaille depuis plus d’un an. Ce document est longuement réfléchi et basé sur des critères objectifs et qui a pour but de ramener un certain équilibre dans l’attribution des subventions. Il convient de se rappeler que l’enveloppe totale des subventions ne sera pas diminuée », indique le maire, Marc Parent.

Moins pour certains, plus pour d’autres

« Cependant, force est de constater qu’il y a des différences importantes, dans le financement attribué, d’un organisme à l’autre. Les annonces qu’on fera dans les prochaines semaines auront pour objectif de ramener un équilibre., Il est clair que certains organismes verront une diminution de leur subvention alors que d’autres, verront une augmentation. Il reste des détails à finaliser mais au plus tard, en février, tout sera annoncé à ce sujet », confirme Marc Parent.

Non que la recherche d’autres sources de financement sera un critère dont la Ville tiendra compte. Les organismes qui ne comptent que sur la Ville pour être financées seront pénalisées.

Selon le budget 2020, la contribution à des organismes para-municipaux, à des organisations mandataires aux autres organismes de Rimouski totalise 8,02 M$.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×