30.09.2020
Actualités Vote de grève

Vote de grève

Chez les responsables en service de garde (RSG)

Les responsables en service de garde (RSG) en milieu familial de la CSN de la Matapédia se sont donné un mandat de grève unanime en début de semaine et viennent de voir celles de la région de Rimouski emboîter le pas mercredi, par une très forte majorité.

Par ce geste, les RSG dénoncent les offres inacceptables du gouvernement qui maintient des milliers de femmes en dessous du salaire minimum. « De façon démocratique, tous les syndicats de la CSN se prononceront sur cette recommandation en votant d’ici le 20 février », indique un communiqué.

La résolution adoptée prévoit que la grève pourra être déclenchée au moment opportun si la négociation nationale ne progresse pas de façon significative. La durée de la grève sera communiquée à l’avance pour s’assurer que les parents pourront prendre des arrangements.

« Il n’est pas normal que le gouvernement ne s’assure pas de mieux traiter les 13 000 femmes qui éduquent environ 90 000 enfants, pendant dix heures à chaque jour, sous prétexte que ce sont des travailleuses autonomes et non des salariées. Les normes minimales du travail devraient être un plancher absolu, peu importe le statut des travailleuses », affirme Dany Héon, président par intérim du Conseil central du Bas-Saint-Laurent-CSN.

Des offres sous l’inflation

Selon la CSN, non seulement les offres du Conseil du trésor ne permettent pas de rattraper le salaire minimum, mais elles ne couvrent même pas l’inflation prévisible, avec 6,5 % de plus sur cinq ans.

« Le ministre de la Famille doit s’assurer que les conditions sont en place pour permettre aux RSG de bien vivre et de continuer d’ouvrir leurs portes chaque jour », soutient encore une fois Dany Héon.

Depuis trois ans, environ 25 % des RSG ont fermé leurs portes et « l’hémorragie risque de s’accélérer si les offres ne leur permettent pas d’obtenir des conditions de travail plus acceptables. »

À propos

Les syndiquées proposent ici des explications sur le revenu des RSG, probablement les travailleuses les moins bien payées par l’État : https://vimeo.com/383349113.

Les deux syndicats des responsables en service de garde en milieu familial de la Matapédia et de Rimouski sont affiliés au Conseil central du Bas-Saint-Laurent (CSN) qui regroupe plus de 8 500 membres des secteurs public et privé, répartis au sein de 96 syndicats. Il est aussi affilié à la Fédération de la santé et des services sociaux qui compte plus de 110 000 membres dans les secteurs public et privé.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×