guycaron
Actualités > Éducation > Garantir une place en service de garde
Éducation

Garantir une place en service de garde

Il manque d’éducatrices et de places en garderie partout au Bas-Saint-Laurent. (Photo Unsplash)

Le député de LaFontaine et porte-parole de l’opposition officielle en matière de famille, Marc Tanguay, a présenté mercredi, à l’Assemblée nationale, un projet de loi afin de garantir le droit de recevoir des services de garde pour tous les enfants du Québec.

Le réseau des services de garde éducatifs à l’enfance a fait ses preuves. Pour l’opposition officielle, l’impact bénéfique des services de garde sur l’épanouissement des enfants est incontestable. C’est la première raison pour laquelle tous les enfants devraient avoir droit à une place.

« Accepterions-nous qu’un enfant de 7 ans ne puisse fréquenter l’école primaire parce qu’il n’y a pas assez de places? Accepterions-nous, comme parent, de nous faire répondre ‟on va mettre son nom sur une liste d’attente »? Évidemment que non. Ce droit devrait être le même pour les enfants de 0 à 5 ans qui veulent avoir accès à un service de garde de qualité. Nous avons l’occasion de faire preuve d’ambition pour nos enfants : nous espérons que la CAQ acceptera d’étudier notre projet de loi », déclare Marc Tanguay.

Crise sans précédent

« Nous assistons présentement à une crise sans précédent dans le réseau des services de garde. La liste d’attente est maintenant de plus de 51 000 enfants, soit un triste record. Des services de garde ferment régulièrement et des éducatrices quittent le réseau toutes les semaines. Pendant ce temps, le ministre de la Famille n’arrive pas à livrer les places qu’il annonce », dénonce l’opposition libérale.

L’impact de cette crise est majeur pour les familles qui sont les premières victimes du manque de leadership du ministre. Des milliers de familles vivent quotidiennement avec un stress financier et même, dans plusieurs cas, avec une détresse psychologique.

Facebook Twitter Reddit