26.11.2020
Actualités Économie Tout espoir n’est pas perdu pour Val-Neigette

Tout espoir n’est pas perdu pour Val-Neigette

Les choses évoluent, notamment la place qu’occupent les MRC dans le secteur touristique, ce qui entrouvre la porte pour une relance de Val-Neigette.

Au Mont-Saint-Mathieu, dans la MRC des Basques, le parc du Mont-Saint-Mathieu, propriété de cette dernière, fait le bonheur des skieurs et planchistes, notamment ceux qui ont dû faire un deuil de la station située à Rimouski. Le fait d’en être la propriétaire permet à la MRC d’obtenir de l’aide financière pour certains équipements, notamment.

De plus, les MRC du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie qui ont participé au financement des projets d’énergie éolienne disposent maintenant de nouveaux fonds. Certaines, comme La Mitis, s’orientent vers le développement touristique.

Plusieurs conditions

Selon le préfet de la MRC Rimouski-Neigette, Francis Saint-Pierre, l’organisation municipale pourrait s’impliquer dans une démarche de relance de Val-Neigette si certaines conditions étaient réunies.

« Au plan du développement économique, nous travaillons en étroite collaboration avec la Société de promotion économique de Rimouski (SOPER). Un montant lui est versé pour aider les municipalités qui veulent faire des projets touristiques. Pour Val-Neigette, c’est compliqué. Il y a déjà eu des promoteurs mais le projet a avorté. Ce qui est compliqué à Val-Neigette, c’est la dévaluation que les propriétaires ne veulent pas reconnaître. Il faudrait que ce soit économiquement rentable pour survivre », confie le préfet Saint-Pierre.

« L’information que j’ai, c’est que les propriétaires ne voudraient plus vendre. Il y aurait un autre projet. Val-Neigette est une infrastructure très vieillissante et il faudrait que la volonté des propriétaires de la vendre soit vraiment là. Le prix doit être en conséquence, pour que les gens qui achèteraient puisse renoncer à des profits les premières années d’opération, afin de pouvoir investir sur un rafraîchissement des installations », estime Francis Saint-Pierre.

Accompagner

La MRC Rimouski-Neigette a une particularité : la place importante (87%) qu’occupe la ville-centre. Il faudrait donc que celle-ci ait la volonté de participer à une telle relance.

« Quand je suis sollicité, je me tourne vers la Ville pour savoir ce qu’on en pense. Si elle ne veut rien savoir, ce n’est pas avec 13% de la MRC qu’on achèterait ça. Il faut une forte volonté politique. Je nous vois davantage dans un rôle d’accompagnement, s’il y avait un projet sérieux. Il pourrait faire comme Saint-Mathieu et tenter d’avoir de l’argent pour les équipements. Dans ce cas, la réponse pour une éventuelle implication pourrait être « oui ». La MRC a la compétence en matière de développement économique », affirme monsieur Saint-Pierre.

Ski de soirée

La pratique possible du ski en soirée grâce à un système d’éclairage adéquat demeure un atout dont Val-Neigette pourrait et devrait tirer profit, selon le préfet Francis Saint-Pierre.

Deux projets

Joint par le journal le soir, le chef de la famille Dufour, propriétaire de Val-Neigette, Raynald, maintient son intérêt à y investir.

« Nous ne pensons plus à vendre la station. Ma santé est bonne et me permet d’aller de l’avant dans mon projet de camping. Je dois rencontrer quelqu’un de la Ville à ce sujet mercredi. Aussi, je prévois relancer la station de ski l’hiver prochain (après deux saisons d’interruption). J’ai trouvé une personne de confiance qui saura s’en occuper », déclare monsieur Dufour.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×