26.09.2020
Nouvelle de 18 h Le temps presse pour le projet de camping

Le temps presse pour le projet de camping

Les élus de Sainte-Luce doivent se décider pour un référendum

Le temps commence à presser pour la mise en œuvre du projet de camping municipal à Sainte-Luce, alors que le conseil municipal doit décider s’il appellera les citoyens aux urnes, pour un référendum.

« Nous n’avons pas encore pris de décision officielle à la suite de la procédure de signature du registre. Notre prochaine séance publique (du conseil municipal) est le 18 mars. Nous statuerons à ce moment », précise la maire de Sainte-Luce, Maïté Blanchette-Vézina, que le journal le soir a joint brièvement aujourd’hui alors qu’elle profitait, sans doute en famille, du dernier jour de répit de la Semaine de la relâche.

Règlement d’emprunt

Si le temps presse, c’est que la Municipalité a adopté un règlement d’emprunt de 850 000 $ le 10 février dernier, destiné à acquérir le Camping La Luciole, à acheter un terrain adjacent et à se procurer des équipements. La Luciole n’est plus en opération. Si Sainte-Luce veut opérer un camping municipal, l’occasion est là, surtout vu sa localisation fort intéressante, le long de la route et tout près des activités.

Le temps presse aussi si on veut embaucher du personnel, effectuer les travaux et amorcer les opérations l’été prochain. Le référendum mettrait toutes ces démarches en suspens.

Autre proposition

Mais la pression pourrait s’accentuer pour une prise de décision rapide et irréversible de la part du conseil. Le journal le soir a justement appris qu’un tiers serait intéressé à acheter le camping La Luciole pour un prix qui conviendrait à sa propriétaire, devançant ainsi les autorités municipales.

L’auteur de ces lignes n’a pu obtenir confirmation concernant des négociations en ce sens, mais attend des retours d’appels. Les développements seront bien sûr partagés avec nos lecteurs dans de prochaines publications.

Réflexion

Quoi qu’il en soit, la réflexion du conseil municipal pourrait être influencée par cet élément nouveau, s’il possède cette information. Aussi, on peut se demander si l’arrivée d’un investisseur privé ne ferait pas tout aussi bien l’affaire qu’un camping municipal, l’idée étant de s’assurer de la présence des campeurs à Sainte-Luce, dans une perspective de développement économique.

Des lecteurs ont fait remarquer au journal le soir que le terrain de l’ancien ciné-parc pourrait aussi constituer un endroit intéressant pour développer un terrain de camping… si l’espace venait à manquer ailleurs!

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×