03.12.2020
Gouvernement du Québec
Actualités Faits divers Le dossier Dagenais refait surface

Le dossier Dagenais refait surface

Le dossier de l’ex-directeur de la Coopérative des consommateurs de Rimouski, Normand Dagenais, a refait surface lundi, au palais de justice de Rimouski.

Le procureur de la Couronne, Me Luc Cyr, a expliqué qu’il s’agissait d’une mise au rôle faite par le ministère public pour ordonner la classification de nombreux documents se trouvant dans les bureaux de la Sûreté du Québec. « La SQ veut libérer de l’espace. Je vous demande de reporter la requête au 30 mars afin de rejoindre l’avocat de l’accusé, Me Alain Dumas », a mentionné Me Cyr.

Dans une décision rendue en janvier 2019, les juges de la Cour d’appel du Québec France Thibault, Jocelyn Rancourt et Claudine Roy ont réduit la peine de prison et le montant de l’amende imposée à Normand Dagenais. La peine de prison a été réduite de 42 à 24 mois et l’amende est passée de 710 000 $ à 28 555 $.

Conduite avec les facultés affaiblies

Jason Bérubé-Gauthier a admis avoir conduit un véhicule avec les facultés affaiblies le 6 décembre 2019 à Rimouski. « Les agents en patrouille sur la rue St-Germain vers 3 h ont vu un véhicule quitter le stationnement du Shaker avec le coffre mal fermé. Ils l’ont suivi et la valise ballottait. Ils ont alors activé les gyrophares. Monsieur s’est immobilisé et sa valise s’est ouverte. Les policiers ont détecté une odeur d’alcool et de cannabis. Son taux d’alcoolémie était de 130 milligrammes d’alcool par 100 millilitres de sang », rapporte le procureur de la Couronne, Me Luc Cyr. Le juge Richard Côté a imposé l’amende minimale pour un taux dépassant 120, soit 1 500 $ et une interdiction de conduire d’un an. L’homme était sans antécédent judiciaire.

Ivre pendant une interdiction de consommer

Tommy Cayouette a plaidé coupable, sans avocat, a une accusation de bris d’engagement en consommant de l’alcool alors qu’il s’était engagé à ne pas le faire et d’avoir fait du tapage dans un endroit public, le 12 décembre 2019. « Les policiers reçoivent un appel pour se rendre à la brasserie Le Bien Le Malt pour un homme ivre déplaisant avec des clients. Ils se rendent compte que monsieur s’était engagé à ne pas consommer d’alcool », indique Me Cyr. Cayouette devra se soumettre à une probation de 12 mois.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×