01.10.2020
COVID-19 Situation critique dans l’industrie hôtelière

Situation critique dans l’industrie hôtelière

Le coronavirus frappe durement l’industrie hôtelière qui doit mettre du personnel à pied temporairement, tout en accentuant les mesures d’hygiène et de désinfection au bénéfice de leurs rares clients.

En 45 ans dans le domaine de l’hôtellerie, le directeur général de l’Hôtel Gouverneur de Rimouski, André Montgrain, n’a jamais rien vu de tel. « Nous sommes en guerre contre un ennemi invisible. Présentement, nous pelletons plus d’annulations que de neige », image-t-il.

L’établissement de 163 chambres fonctionne avec à peine 10% de sa capacité. « On roule à 10-12 chambres depuis la mise en place des mesures du gouvernement. Nous avons dû mettre du monde au chômage. Le restaurant est fermé depuis vendredi dernier. Toute notre industrie est sur la corde raide », mentionne celui qui souhaite que les compensations gouvernementales s’appliqueront aussi aux entreprises touristiques et que la situation revienne à la normale le plus rapidement possible.

De son côté, le directeur général de l’Hôtel Rimouski, Éric St-Pierre, nous a mentionné être occupé à soutenir son personnel qu’il doit mettre en chômage en raison de la situation.

Restrictions à Saint-Narcisse-de-Rimouski

La municipalité de Saint-Narcisse-de-Rimouski informe ses contribuables sur les points suivants :
-Fermeture de l’accès public au bureau municipal ;
-Les séances du conseil municipal doivent depuis le 15 mars être tenues à huis clos ;
-Il ne vous est plus possible de payer vos taxes au bureau municipal.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×