18.09.2020
COVID-19 Le maire lance un appel à la tolérance envers les aînés

Le maire lance un appel à la tolérance envers les aînés

Des Rimouskois se sont sentis offensés

Le maire de Rimouski, Marc Parent, a réagi ce matin aux développements des derniers jours dans la crise du coronavirus, notamment en demandant aux citoyens de faire preuve de respect envers les aînés.

Signe des temps : le point de presse organisé par la Ville était une première : le maire était en direct sur Facebook et les journalistes étaient réunis avec celui-ci par le biais du téléphone.

Après avoir rappelé les principales mesures de précaution concernant l’hygiène des mains, les déplacements à proscrire et l’isolement, notamment pour les personnes qui reviennent de voyage, monsieur Parent a lancé un appel au respect.

« On demande aux personnes de 70 ans et plus d’éviter de sortir, d’éviter de se rendre par exemple dans les restaurants et les centres commerciaux. Il s’agit là d’une recommandation et non pas d’une interdiction. Je rappelle qu’il est important de maintenir le respect et la tolérance que les citoyens de Rimouski ont toujours su démontrer. On a entendu dans les derniers jours des commentaires en provenance de citoyens qui se sont sentis offensés de la façon dont ils ont été traités dans des lieux publics. »

Fonctionnement

« Le jeudi 12 mars, il s’est passé bien des choses sur le territoire du Québec. À Rimouski, nous avons fermé nos installations communautaires et de loisirs pour une durée indéterminée. Nous avons aussi limité l’accès à nos bureaux. Toutefois, notre personnel travaille depuis la maison et il est toujours possible de prendre un rendez-vous. J’invite nos citoyens à utiliser nos services en ligne (site Internet et application mobile), le courriel et le téléphone pour obtenir de l’information de la Ville de Rimouski », a aussi expliqué monsieur Parent.

Le maire assure que le maximum est fait pour assurer les Rimouskois de services essentiels de qualité.

Encourager l’économie

« Vous avez des projets de bricolage? Vous avez une liste de choses à faire quelque part? Bien c’est le temps où jamais d’aller de l’avant en encourageant nos marchands locaux (…) Sur le plan politique, nous sommes en contact constant avec les autres instances. Sur le plan économique, la Société de promotion économique de Rimouski demeure ouverte. Vous pouvez communiquer avec elle et son personnel se fera un plaisir de vous accorder toute l’aide possible, vous expliquer toutes les mesures. Je suis d’ailleurs extrêmement heureux de voir les mesures annoncées par Québec, hier », a aussi déclaré Marc Parent.

Assemblée extraordinaire

Les glaces du complexe sportif et du pavillon ont fondu. Seule la patinoire du Colisée demeure fonctionnelle. La Ville réduit ses coûts d’opération en prévision d’un effet de retour sur les finances de la Ville. Le maire s’engage à présenter une information régulière, notamment sur un éventuel report des paiements des taxes municipales. Lundi, le conseil municipal se réunira virtuellement en assemblée spéciale pour discuter de cette question et pour adopter le Plan particulier d’intervention en cas de pandémie et d’épidémie.

« Ce plan nous assure de maintenir les opérations de la Ville en tout temps et de protéger notre population », assure monsieur Parent.

Vagues de demandes

Le journal le soir a demandé au maire Parent comment seront accueillis les inévitables demandes d’assistance financière, comme celle de 45 000 $ déposée par Moisson Rimouski-Neigette avant-hier.

« Nous avons déjà reçu plusieurs demandes. Elles seront étudiées par le conseil municipal. La situation financière du gouvernement du Québec est très avantageuse en ce moment. Le gouvernement du Québec a clairement démontré sa volonté de soutenir la population, aussi bien sur un plan individuel que sur un plan corporatif. Pour les banques alimentaires, il y a une réflexion sur toutes les banques alimentaires à l’ensemble du Québec », soutient Marc Parent.

Prématuré

« Je pense qu’il serait prématuré de dire tout de suite « oui » on va accorder des fonds à Moisson, alors qu’il y aura potentiellement des programmes en provenance d’autres paliers de gouvernement. Il faut être certain si on aide un organisme qu’on l’aidera au bon moment et de la bonne façon. Le gouvernement du Québec a identifié les banques alimentaires comme étant prioritaires. Si on se rend compte, après, qu’il y a un manque à gagner, le conseil municipal pourra se pencher sur la question », poursuit le maire.

Le point de presse virtuel de monsieur Parent peut être consulté sur notre page Facebook.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×