26.05.2020
COVID-19 La SÉPAQ demande de ne plus fréquenter ses parcs et réserves

La SÉPAQ demande de ne plus fréquenter ses parcs et réserves

Après avoir annoncé le 16 mars que ses territoires demeuraient accessibles en autonomie, la Société. des établissements de plein-air du Québec (SÉPAQ) s’est ravisée vendredi dernier, en demandant au public de ne plus fréquenter les Parcs nationaux, les Réserves fauniques et les établissements touristiques de son réseau.

L’évolution du contexte de la COVID-19 justifie la Société des Établissements de Plein Air; la SÉPAQ, à réduire encore davantage le nombre de ses employés sur le terrain.

« Pour des raisons de sécurité et afin d’éviter les rassemblements publics, la SÉPAQ demande à la population de ne plus fréquenter les Parcs nationaux, les Réserves fauniques et les établissements touristiques de son réseau », selon un communiqué émis peu après 14 h ce vendredi 20 mars. 

Rappelons que le 16 mars, la SÉPAQ avait déjà fermé l’ensemble de ses infrastructures dédiées au service à la clientèle.

« Mais à partir de ce samedi matin 21 mars, les accès aux territoires seront désormais aussi fermés partout dans le réseau étant donné la demande de réduire au minimum les employés présents sur les lieux de travail. Seuls les employés jugés prioritaires et indispensables pourront continuer à y être. La SÉPAQ en appelle à la collaboration de chacun et demande de ne pas chercher à accéder aux territoires », poursuit le communiqué. 

Mesures de protection employés et clientèle

La SÉPAQ rappelle que ces mesures visent à protéger son personnel et sa clientèle contre les risques de propagation du virus, dans l’esprit des recommandations émises par les autorités de santé publique. La non-fréquentation des territoires publics contribuera aussi à limiter les déplacements entre les différentes régions. Chaque geste pour réduire les contacts physiques entre personnes permet de limiter la contagion. 

La SÉPAQ précise qu’elle continue à s’ajuster à la situation afin de contribuer au maximum à l’effort collectif de lutte contre la propagation de la COVID-19.

« Les personnes qui sont affectées par l’annulation d’une activité ou d’un séjour à venir seront contactées par téléphone ou par courriel. Une politique souple de modification ou d’annulation leur sera présentée », indique le président-directeur général de la SÉPAQ, Jacques Caron.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×