31.10.2020
Actualités La pêche de la crevette serait retardée

La pêche de la crevette serait retardée

Les amateurs fruits de mer de la région de Rimouski peuvent se délecter du crabe depuis trois semaines, mais ils devront patienter encore un certain temps avant de pouvoir déguster des crevettes nordiques fraîches décortiquées.

Selon les poissonniers consultés par le journal le soir, la période des 15, 16 et 17 avril serait celle où la pêche commencerait normalement dans la zone de l’Estuaire du Saint-Laurent. Cependant, la crise du coronavirus poserait problème, ajoutée à d’autres facteurs.

On a hâte!

« Nous aussi on a hâte! On ne sait pas encore. Il était question des 15, 16 et 17 avril mais il y a de bonnes chances que ce soit plutôt en mai. Je ne connais pas toutes les raisons mais il y a des facteurs reliés à la COVID19 et d’autres, peut-être, au marché ou aux prix qu’on voudrait fixer. La pêche du homard sera aussi probablement retardée en Gaspésie. On ne sait pas encore quand on pourra annoncer que nous avons des crevettes fraîches en magasin », croit Sarah Landry, de la Poissonnerie Gagnon.

« La question est difficile à répondre. Il y a de l’incertitude. On parle de début mai ou même juin car la pêche est retardée. On parlait de la mi-avril pour la pêche et on parle maintenant du mois de mai. Pour les crevettes décortiquées, il faut attendre l’ouverture des usines, mais nous en avons ici en écailles », poursuit Raymond Bernier, de la Poissonnerie du Phare Ouest, à Matane.

La crevette se porte mieux

Radio-Canada rapportait en février que la crevette nordique se porte mieux, dans le golfe du Saint-Laurent. Des scientifiques de Pêches et Océans Canada ont observé que la population de crevettes nordiques connaît une légère augmentation, qui laisse présager des quotas à la hausse pour environ 600 000 tonnes la saison prochaine.

La biomasse de la crevette nordique avait été à la baisse pendant les 10 années précédentes. En 2018, le quota de pêche avait été réduit de 74%.

Crabeco.com

Un des initiateurs de la plateforme crabeco.com, Jonathan Laterreur, de la Chambre de commerce et de l’industrie de Rimouski-Neigette, croit qu’on pourra bientôt l’utiliser pour commander aussi des crevettes.

« Ce n’est pas exclus. En fait, on avait des difficultés d’approvisionnement dans différentes poissonneries mais ce ne devrait pas être un problème à partir du moment où les quantités seront suffisantes. Les consommateurs peuvent toutefois demander des informations dans l’onglet commentaire. Crabeco va très, très bien », explique monsieur Laterreur.

Au moment d’écrire ces lignes, 323 commandes avaient été adressées à Crabeco.com depuis le 25 mars. Cette initiative a pour but de permettre aux consommateurs de livrer du crabe, tout en évitant les cohues dans les poissonneries en raison de la pandémie de la COVID19.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×