24.10.2020
COVID-19 Le Bloc émet des propositions pour le mieux-être des aînés

Le Bloc émet des propositions pour le mieux-être des aînés

Le chef du Bloc Québécois, Yves- François Blanchet, a fait parvenir hier matin une lettre au Premier ministre du Canada, Justin trudeau, présentant des propositions pour améliorer rapidement le sort de nos aînés.

« Ils sont à la fois le groupe le plus vulnérable face à cette maladie qui fait si mal au sein des résidences pour personnes âgées et le plus fragile aussi en termes économiques. Ces gens, qui ont construit la société prospère dans laquelle nous vivons, et qui, grâce à eux, a les moyens d’affronter la crise, souffrent aussi d’un isolement gravement empiré par la maladie. Il est urgent de les soutenir » a déclaré Yves-François Blanchet.

« Nous voulons et nous pouvons, si le gouvernement prend acte de nos propositions, améliorer le sort des personnes aînées d’Avignon-La Mitis-Matane-Matapédia. Leur pouvoir d’achat est fragilisé, leurs placements fondent à vue d’œil. Il est crucial de leur offrir une sécurité financière en plus d’une sécurité en matière de santé », affirme la députée Kristina Michaud.

Voici les propositions :

• Augmentation de la pension de vieillesse de 110$ par mois et bonification du Supplément de revenu garanti (SRG), accessible à tous dès 65 ans;

• Suspension de l’obligation de retirer une portion des placements dans des régimes de retraite;

• Désignation des régimes privés de pension à titre de créancier privilégié;

• Baisse du prix des médicaments;

• Accès à Internet haute vitesse à titre de service essentiel;

• Mesures spécifiques d’accompagnement par Services Canada.

« Avec cette crise vient l’incertitude économique. Il est essentiel de protéger les régimes de pension privés en les désignant à titre de créancier privilégié lors de possibles acquisitions », soutient la députée d’Avignon-La Mitis-Matane-Matapédia.

« Encore cette fois, les élus du Bloc Québécois seront au rendez-vous afin que dans un esprit de collaboration dicté par la crise, nous adoucissions les jours et les tourments de celles et ceux à qui nous devons tant », a conclu Yves-François Blanchet.

Pour consulter la lettre, cliquez ici.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×