20.10.2020
COVID-19 Aide spéciale réclamée pour la culture

Aide spéciale réclamée pour la culture

Le Parti Québécois interpelle la ministre de la Culture, Nathalie Roy, pour réclamer des mesures particulières pour appuyer l’industrie du spectacle.

La députée de Gaspé et porte-parole du Parti Québécois en matière de culture, Méganne Perry Mélançon, demande à la ministre d’indiquer clairement ce qu’elle compte faire pour appuyer la culture, un important secteur de l’économie québécoise selon le PQ, et assurer sa relance.

 « Beaucoup d’options peuvent être envisagées, et il faut faire vite! », a-t-elle insisté.

L’industrie culturelle a été l’une des premières touchées par la crise de la COVID-19. À l’instar des autres secteurs d’activité et de la population, elle a participé activement et volontairement aux efforts collectifs pour réduire la propagation du virus, mais elle n’en demeure pas moins inquiète pour la suite.

 « Les nombreux représentants du milieu culturel québécois avec lesquels je me suis entretenue dernièrement veulent aller de l’avant, relancer leurs activités, sauver ce qu’ils peuvent de la saison estivale 2020. Mais ils n’ont aucun plan de match. Les organisations culturelles, y compris les festivals, ne savent même pas si leurs subventions seront renouvelées, si leurs pertes seront compensées. »

Fermeture prolongée?

« De plus, si une fermeture prolongée des salles de spectacle est envisagée, il faudra déployer une aide d’urgence pour les diffuseurs, surtout les plus petits. Le gouvernement doit s’engager formellement à garantir leur santé financière, malgré la perte de leur saison printanière et d’au moins une bonne partie de leur saison estivale », a réclamé Méganne Perry Mélançon.

Panier bleu

« Au Parti Québécois, nous souhaitons être constructifs, et nous avons des pistes de solution à proposer. Par exemple, plusieurs intervenants ont parlé de lancer une campagne nationale d’achat local culturel, dans le même esprit que “Le Panier bleu”, ce qui permettrait aux Québécois de se tenir informés de l’offre culturelle qui demeure, et d’en profiter. »

« C’est une idée qu’il faut promouvoir! Chose certaine, le gouvernement doit faire preuve de leadership pour que le moment venu, les activités culturelles puissent reprendre rapidement », a poursuivi la députée de Gaspé.

4% de l’économie

Le milieu de la culture représente environ 4 % de l’économie du Québec et emploie directement quelque 200 000 personnes. Véritable moteur économique, ses activités ont des retombées majeures sur plusieurs autres secteurs, dont le tourisme, la restauration, le commerce en général, les entreprises de transport et d’équipements…

 Pourtant, le gouvernement n’a jusqu’ici envoyé aucun signal dans sa direction. « Il est plus que temps que la ministre de la Culture s’adresse aux travailleurs du milieu, pour les rassurer », a conclu Méganne Perry Mélançon.

En bref

 ▪ La culture, important moteur économique pour le Québec, est durement éprouvée par la crise.

▪ La santé financière des festivals et des diffuseurs culturels doit être garantie.

▪ Une campagne nationale d’achat local culturel doit être lancée.

 ▪ Il faut mettre fin à l’incertitude et déployer une stratégie pour la relance de l’industrie culturelle.

▪ Des solutions existent pour promouvoir l’offre culturelle québécoise, et c’est la responsabilité du gouvernement du Québec de les mettre en avant, en concertation avec le milieu.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×