Nouvelle de 19 h La préfète de la Matapédia exige des allègements d’ici le 26 mars

La préfète de la Matapédia exige des allègements d’ici le 26 mars

Avec aucun nouveau cas déclaré depuis le 1er février dans sa MRC, la préfète de la Matapédia, Chantale Lavoie, s’explique bien mal le fait que la Matapédia et le Bas-Saint-Laurent demeurent en zone orange tandis que la Gaspésie, la Côte-Nord et le Nord-du-Québec passeront au palier jaune.

« Il faut minimalement que notre région profite d’allègements supplémentaires d’ici le 26 mars. Le Bas-Saint-Laurent possède un bilan épidémiologique similaire à celui des autres régions de l’Est et du Nord du Québec », indique-t-elle.



Selon les données de l’Institut national de la santé publique du Québec, en date du 16 mars, le taux de cas actifs dans les régions du Bas-Saint-Laurent et celui de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine étaient similaires, soit respectivement de 25.9 et de 23.3 cas pour 100 000 habitants. De plus, La Matapédia ne compte aucun cas actif depuis le 9 février.
Sports d’équipe et rassemblements dans les résidences privées
Rappelons que les régions qui passeront au palier d’alerte jaune dès le 26 mars prochain ne seront plus soumises à un couvre-feu et des allégements seront en vigueur, entre autres concernant la pratique des sports d’équipe et les rassemblements dans les résidences privées. L’unique assouplissement proposé pour les régions au palier d’alerte orange est le retour en classe à temps complet des élèves de 3e, 4e et 5e secondaire. « Nous sommes heureux que nos jeunes des secondaires 3, 4 et 5 puissent sous peu retourner en classe. Ils ont fait preuve de résilience au cours de la dernière année et méritent de pouvoir côtoyer leurs amis et leurs enseignants tous les jours », souligne Mme Lavoie.
Manque de reconnaissance
« Toutefois, quelle reconnaissance témoigne-t-on à ceux qui ont respecté les mesures sanitaires et qui obtiennent des résultats convaincants ? Rien ne justifie le maintien de notre région au palier d’alerte orange. Il faut minimalement que notre région profite d’allégements supplémentaires d’ici le 26 mars prochain. J’espère que nous aurons cette écoute de la part de nos dirigeants, tant au niveau politique que de la santé publique », insiste la préfète de la MRC de La Matapédia.
Une attitude exemplaire
Mme Lavoie rappelle que la plupart des mesures mises en place depuis décembre avaient pour but de protéger le réseau de la santé contre une augmentation anticipée du nombre de cas en lien avec la période des Fêtes et de la semaine de relâche. « Force est de constater qu’en fonction du nombre de cas actifs de la COVID-19 au Bas-Saint-Laurent, les mesures sanitaires semblent avoir été bien respectées par la population. Il est important de respecter les mesures en place et nous continuerons de le faire. L’arrivée d’un nouveau variant de la COVID-19 est à prendre au sérieux. Mais nous avons eu une attitude exemplaire ! Nous avons un bilan épidémiologique exemplaire ! Avec la vaccination qui va bon train au Québec, nous sommes toutefois déçus de ne pas pouvoir bénéficier de certains allègements qui tendent vers le palier d’alerte jaune, notamment pour les rassemblements extérieurs sur les propriétés privées », conclut Mme Lavoie.



Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×