01.12.2020
Nouvelle de 19 h Le Site historique maritime prépare sa réouverture

Le Site historique maritime prépare sa réouverture

Le Site historique maritime de Pointe-au-Père prend une initiative qui pourrait inciter d’autres entreprises touristiques à se prendre en main pour la relance de l’économie régionale.

La direction n’a pas attendu les consignes de Québec pour se préparer. Elle a déjà un plan de match bien établi qui prévoit sa réouverture le 1er juillet. Sa saison se terminera éventuellement le 12 octobre. Sa stratégie est de viser d’abord les gens de la région comme clientèle cible et de faire davantage de promotion pour le Québec et le Nouveau Brunswick à la fin de l’été. On commence normalement en juin.

Faire des choix

Le directeur général du Site, Serge Guay, est bien conscient que l’incertitude ronge l’industrie touristique mais il est également conscient qu’il fallait bouger et reconnaît que son initiative risque de faire des petits, en encourageant d’autres intervenants touristiques à au moins se donner une stratégie de relance.

Il faut cependant faire des choix et des sacrifices.

« En raison des consignes sanitaires, pour le moment, le sous-marin Onondaga et le phare de Pointe-au-Père ne pourront pas accueillir de visiteurs. Il y aura seulement le musée d’ouvert mais ça, c’est si on nous permet d’ouvrir. Je sais qu’on donne un signal d’une certaine façon. On a un plan et on va être prêts. Notre équipe sera d’à peu près la moitié de l’an dernier. On sera peut-être 18 et on était 40 l’an dernier. Pour moi, c’était très important de rappeler nos plus anciens employés au travail qui sont là depuis 10 ou 15 ans, de les faire travailler cet été », fait remarquer monsieur Guay.

« On s’est même dit que si nous accusons un déficit cet été, nous allons l’assumer. On n’abandonne pas nos employés de longue date », insiste Serge Guay.

Serge Guay (Photo: Pierre Michaud-archives)

Le tourisme régional

« Nous avons eu une rencontre en téléconférence entre les intervenants touristiques, on devait être une trentaine. Je pense que la majorité va ouvrir cette saison. Les gens veulent travailler et faire découvrir nos attraits. Moi je pense aux gens de la région qui ne voudront pas sortir de la région. Je les invite à venir nous voir et nous revoir. Si ça fait cinq ans que vous êtes venu, il y a sûrement des nouveautés que vous n’avez pas vues. »

« Je ne calcule plus le nombre de fois où je rencontre des gens du coin qui me disent « faudrait bien que j’aille voir ça », alors le moment est bien choisi. On veut aussi créer des animations extérieures qui seront gratuites. On va créer de la vie autour du Site parce que ce n’est pas tout le monde qui va vouloir entrer dans un musée à cause du coronavirus. On a des activités autant pour les les enfants, les adolescents et les 20 à 30 ans que pour les 30 à 60 ans et plus », constate monsieur Guay.

Aide fédérale

Serge Guay confirme que des entreprises touristiques peuvent se qualifier aux programmes d’aide du gouvernement fédéral. Le Site historique maritime de Pointe-au-Père l’a fait. « Nous avons accès à la subvention du 75 % qui va nous permettre probablement de nous rendre à l’automne. C’est là qu’on va s’adresser davantage aux visiteurs du reste du Québec et au Nouveau-Brunswick, car la situation s’améliore de mois en mois. »

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×