25.09.2020
Nouvelle de 19 h «Le principal intéressé... n'est pas intéressé!»

«Le principal intéressé… n’est pas intéressé!»

Relance de la campagne à la direction du PQ

Le chef intérimaire du Parti Québécois et député de Matane-Matapédia, Pascal Bérubé, répète qu’il ne sera pas de la course à la chefferie de son parti qui est relancée, après une pause en raison de la crise sanitaire du coronavirus.

L’occasion est belle de faire le point sur l’avenir des députés péquistes de la région desservie par le journal le soir, monsieur Bérubé et Harold LeBel, de Rimouski. Les deux vétérans ont l’intention de continuer à jouer des rôles importants, mais ne seront pas candidats à la chefferie.

« J’ai préparé une formule pour répondre aux questions en ce sens, qui viendront encore sans doute : « il faudrait que le principal intéressé soit intéressé mais il n’est pas intéressé. » Ce principal intéressé est toutefois intéressé par l’avenir de sa famille politique! J’ai accepté de prolonger pour une seconde fois mon mandat de chef intérimaire, jusqu’au 9 octobre, et je vais faire de mon mieux », confie monsieur Bérubé.

« J’ajoute pour les gens qui aimeraient participer à ce vote important qu’il faut être membre du Parti Québécois pour voter et je les invite à le devenir en se dirigeant vers les médias sociaux. »

Un rassembleur

« Ça devient un peu compliqué à cause de la pandémie, alors je crois que c’est une campagne qui se passera beaucoup sur les médias sociaux. Les gens n’ont pas la tête à ça mais le processus ne fait que s’amorcer. Mon espoir, c’est que le prochain chef soit rassembleur, qu’il puisse rallier les militants, notre base, qui sont la force du PQ », affirme Harold LeBel, qui à titre de président du caucus des députés du Parti Québécois ne pourra pas prendre position pour un candidat.

Monsieur LeBel n’est pas intéressé lui non-plus à poser sa candidature, même s’il a de plus en plus de notoriété au plan national. Il rappelle qu’il est impliqué avec le Parti Québécois depuis presque les tout débuts. Avant d’être élu député de Rimouski en 2014, il a travaillé au sein de l’exécutif et a été chef de cabinet.

« Je me vois plus comme un député senior, un de ceux qui ont le plus de vécu dans l’histoire du parti. J’ai commencé mon implication au PQ avec René Lévesque. Quand il se produit des choses, je suis donc en mesure de relativiser la situation auprès des autres députés, en rappelant les événements qui nous ont déjà touchés. »

Calendrier

La conférence de coordination du Parti Québécois a décidé de mettre fin à la pause marquée dans la course à la direction, et de reprendre la période de mise en candidature dès le vendredi 5 juin prochain. Elle a également apporté plusieurs modifications au calendrier de la course, afin de l’adapter au contexte de la pandémie. 

Le président du Parti Québécois, Dieudonné Ella Oyono, agira comme président d’élection.

Voici les nouvelles dates à retenir pour cette course à la chefferie :

▪ 5 juin : reprise de la période de mise en candidature;

▪ 26 juin : fin de la période de mise en candidature et début officiel de la course;

▪ Entre le 15 août et le 2 octobre : tenue des débats virtuels;

▪ 9 septembre : date limite pour devenir membre ou sympathisant afin de pouvoir voter;

▪ Du 5 au 9 octobre : scrutin par téléphone et par Internet;

▪ 9 octobre : dévoilement de la nouvelle ou du nouveau chef du Parti Québécois.

Grande étape

« Le déconfinement progressif du Québec est amorcé; c’est donc avec prudence et un grand sens des responsabilités que nous reprendrons, le 5 juin prochain, notre course à la direction. Tout sera mis en œuvre pour garantir la sécurité de nos membres, de nos sympathisants ainsi que de nos militants afin que nous puissions, ensemble, franchir cette grande étape dans l’histoire de notre formation politique », a déclaré le président du Parti Québécois et président d’élection, Dieudonné Ella Oyono.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×