02.12.2020
COVID-19 Québec débloque 650 M$ pour le secteur touristique

Québec débloque 650 M$ pour le secteur touristique

Le gouvernement du Québec doit annoncer un peu plus tard, aujourd’hui, les détails d’un plan de relance de l’industrie touristique qui comprendra une enveloppe de 650 M$.

C’est ce qui ressort notamment du bilan du jour du premier ministre du Québec, François Legault, à 13 h, aujourd’hui.

La ministre du Tourisme, Nathalie Roy, doit confirmer ce plan de relance de l’industrie touristique de 750 M$ vers 15 h 30.

« On sait que les hôtels sont vides. On souhaite que les gens voyagent au Québec, cet été. On les encourage à visiter toutes les régions du Québec. On essaie d’aider le plus possible les entreprises du secteur privé à réembaucher les employés qu’ils avaient avant la crise, mais il faut être réaliste. On ne pourra pas compter sur la clientèle de l’extérieur pour un bon bout de temps. Il faut donc compenser ces emplois », a mentionné le premier ministre.

Bilan

« La situation s’améliore depuis quelques semaines, pour ce qui est de la contagion. Mais ça demeure difficile dans les centres d’hébergement et des soins de longue durée (CHSLD). On a encore 218 résidences pour aînés qui sont infectées, où 1 128 résidents sont toujours infectés. Je rappelle qu’on veut ajouter 10 000 nouveaux préposés dans les CHSLD. Leur formation commence lundi et va se poursuivre jusqu’au 15 septembre. D’ici là, ça va demeurer difficile et on a besoin des gens qui sont là, incluant les soldats des Forces armées canadiennes », mentionne monsieur Legault, à propos de la courbe de contagion de la COVID-19.

Soldats

Quatre cents de ces soldats sont présents en CHSLD et 350 travaillent en supervision. « Je lance encore le message à monsieur Trudeau (Justin, premier ministre du Canada) pour garder les soldats jusqu’au mois de septembre. Nous aimerions qu’il y en ait plus dans les CHSLD et moins dans la supervision. Je ne comprends pas l’équation 400/350. Nous avons eu plus de 1 000 soldats dans les CHSLD à un certain moment et nous aimerions y revenir. On en a besoin jusqu’à ce que la formation des nouveaux préposés soit complétée. »

« Dans la communauté, ça va mieux. Il ne semble pas y avoir beaucoup d’impact du déconfinement sur la transmission commune du virus, alors on va se concentrer sur les CHSLD. Nous allons aussi nous concentrer à relancer l’économie. Il y a beaucoup d’entreprises en difficulté. Nous avons créé un fonds spécial de 2,6 milliards chez Investissement Québec et il y a 250 M$ dans les fonds locaux d’investissement. Nous avons bonifié le programme de remboursement des loyers (payés à 62,5%). Ça vient aider les commerces et les restaurants pour les trois mois où il n’y a pas eu de clientèle », a aussi précisé le premier ministre Legault.

Économie

« Tous les économistes sont d’accord pour dire que quand le privé n’est pas au rendez-vous, c’est au secteur public, au gouvernement, de prendre la place. Nos projets d’infrastructures sont trop longs à préparer, au Québec. En moyenne, ça prend quatre ans pour finaliser la construction d’un CHSLD », commente monsieur Legault.

« Il y a toutes sortes d’étapes à partir de l’expropriation et l’aménagement du territoire. Même avant la pandémie, on travaillait à changer les mécanismes pour que ça aille plus vite. Il n’y a pas de raison que ça prenne quatre ans pour un CHSLD. La pandémie fait que des travailleurs de la construction sont disponibles présentement. C’est pour ça qu’on a déposé un projet de loi rapidement (pour la relance) et qu’on veut travailler avec l’opposition, rassurer tout le monde. Notre objectif est d’être capables d’être prêts pour l’été 2020 et que d’autres projets en 2021. Si ça ne fonctionne pas, on reviendra avec le projet de loi 61 à l’automne », affirme monsieur Legault.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×