26.11.2020
Nouvelle de 19 h Un opposant confiant d’accumuler le nombre de signatures requis

Un opposant confiant d’accumuler le nombre de signatures requis

Pour une consultation sur le redécoupage des districts électoraux de Rimouski

Un opposant au projet de redécoupage des districts électoraux de la Ville de Rimouski, Jean-François Deschênes, du district Sacré-Cœur, a bon espoir de voir le nombre de signatures demandant une consultation publique atteindre les 245 nécessaires à celle-ci.

La date limite pour la signature du registre en ce sens est le jeudi 18 juin. Les oppositions doivent être envoyées par courriel à la greffière Monique.senechal@ville.rimouski.ca.

« Il y avait 116 signatures, hier, et on est passé à 144 ce matin. Un bond de cette ampleur est encourageant. Je pense qu’il va y avoir un blitz de signatures d’ici jeudi. Je suis confiant. Ce n’est pas toujours évident de rejoindre les gens et de leur demander de participer à cette démarche de signatures par voie électronique, mais je poursuis mes efforts », explique monsieur Deschênes.

Tous concernés

Monsieur Deschênes croit que les citoyens ne sont pas assez conscients du fait que le dossier concerne tous les Rimouskois, pas seulement ceux de Sacré-Cœur et du Bic, où il y aurait beaucoup d’impacts.

« Sainte-Blandine va empiéter sur Sainte-Odile et Saint-Robert va empiéter sur Saint-Pie-X, parfois par groupes allant jusqu’à 1 000 habitants. On risque d’en arriver à des situations loufoques qui pourraient avoir des effets sur la démocratie. Disons par exemple que je voudrais moi-même me présenter aux élections comme conseiller. Je devrais me présenter au Bic, même si je me suis impliqué dans mon milieu et que je suis connu dans mon district. Par contre, personne ne me connaît au Bic, alors je n’ai aucune chance d’être élu. »

Le Bic

À propos du Bic, la conseillère dissidente Virginie Proulx a effectué cette mise au point, aujourd’hui :

« Le maire a mentionné dans le point de presse de ce matin, que je serais contre le fait d’avoir une consultation publique concernant le redécoupage des districts électoraux. Je suis au contraire d’avis qu’une consultation publique est essentielle sur un sujet aussi sensible. »

Rectifier les faits

« Je trouve d’ailleurs dommage qu’une vraie consultation publique en bonne et due forme sur le sujet ne soit pas possible dû au contexte de la pandémie, qu’une consultation par écrit n’a pas la même portée, ni la même envergure et ne permet pas aux citoyens d’entendre les arguments des autres. Pour ces raisons, je pense que nous devrions repousser le projet de redécoupage et demander le statu quo pour les prochaines élections. »

« Enfin, j’aimerais signaler que je devrai désormais rectifier les faits chaque fois que le maire se permettra d’affirmer des inexactitudes à mon sujet et l’invite en sa qualité de maire, à peser les mots et affirmations utilisés lors de ses points de presse », conclut-elle, revenant sur le fait que monsieur Parent a affirmé qu’elle avait rejeté la démarche de réconciliation entre elle et les autres membres du conseil.

Statu Quo Rimouski 2021

Un autre citoyen, du Bic celui-là, Jean Richard, confirme qu’il transformé sa page Facebook Statu quo Rimouski 2021 en un site Internet du même nom. La raison principale est d’éviter de noyer le sujet principal, le redécoupage des districts électoraux, avec d’autres sujets de discussion.

« Le but étant d’alimenter les citoyens avec le plus d’informations possible, sur le site, je peux partager des documents et des renseignements à tous nos lecteurs. Nous pourrons aisément échanger amplement entre citoyens, en d’autres occasions », note monsieur Richard.

Distinguer district et quartier

Le maire de Rimouski, Marc Parent, a invité ce matin les citoyens à faire preuve de discernement. Répondant à une intervention de Francis Belzile, de CKMN, monsieur Parent a précisé ce qui suit :

« Des informations erronées ont circulé. Il faut comprendre qu’on doit vraiment faire une différence entre un district électoral et un quartier, qui est un milieu de vie. Sur le territoire de Rimouski, il y a 14 quartiers et milieux villageois, mais il y a 11 districts électoraux. La réalité, c’est que tous les citoyens doivent avoir un poids égal en matière de démocratie. »

Options

« Présentement, nous nous retrouvons dans une situation où, dans certains districts, un citoyen équivaut à deux citoyens d’un autre district. Il est sain d’aller présenter les options à la population. Il est sain de faire une consultation. »

« Je suis d’avis qu’il est important d’entendre la population, ainsi que les membres du conseil, à l’exception, je crois, de madame Proulx qui préférerait ne pas avoir de consultation publique. Nous aimerions avoir les commentaires des populations des districts qui sont plus petits, comme Sainte-Blandine, Mont-Lebel et Le Bic, mais entendre aussi ceux des autres districts, car on fait tous partie de la même ville. C’est une démarche fondamentale et on y croit », conclut monsieur Parent.

Pour consulter la carte interactive des districts électoraux, cliquez ici.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×