31.10.2020
Nouvelle de 18 h Le conseil municipal se «fait une tête» sur le redécoupage des districts

Le conseil municipal se «fait une tête» sur le redécoupage des districts

La décision des élus de Rimouski viendrait la semaine prochaine

Les membres du conseil municipal de Rimouski doivent se rencontrer en fin de journée, aujourd’hui, pour débattre de la question du redécoupage des districts électoraux, afin de rendre éventuellement une décision à ce sujet dans une semaine.

Vous avez bien lu TOUS les membres du conseil y sont invités, car la conseillère du Bic, Virginie Proulx, est réintégrée au comité plénier pour cette réunion, selon ce qu’a appris le journal le soir. Elle en avait été exclue en mai, alors que ses collègues lui reprochaient d’avoir manqué d’éthique en dévoilant des informations confidentielles, ce que nie la conseillère. Des tentatives de rapprochement entre les parties ont eu lieu ces dernières semaines.

Madame Proulx a confirmé au journal le soir la nouvelle de sa présence au comité plénier en milieu d’après-midi, ce lundi. « Oui, j’y serai, car j’ai été invitée, mais je ne peux pas en dire davantage par devoir de réserve. Je serai heureuse d’émettre de plus amples commentaires lors de l’adoption de la résolution, à l’assemblée ordinaire du conseil, lundi prochain », se limite-t-elle à dire.

Virginie Proulx répond cependant dans l’affirmative lorsqu’on lui demande si elle va faire valoir la position des Bicois. Ceux-ci semblent en majorité amers de perdre éventuellement 36 électeurs, s’inquiètent de la disparition du nom du Bic et de la perte de sentiment d’appartenance.

Engagements

Certains ont rappelé à la Ville de Rimouski ses engagements lors de l’annexion du Bic à Rimouski en 2009.

« L’engagement majeur pris par le conseil municipal de la Ville de Rimouski était que le territoire de la municipalité du Bic, serait maintenu dans son intégralité dans le district Bic, de la Ville de Rimouski. Ces engagements ont convaincu les résidentes et les résidents du Bic de ne pas demander de référendum sur le sujet de la fusion et ont accepté cette proposition qui devait être à perpétuité », indiquait récemment un ex-maire du Bic, Serge Lévesque, ajoutant qu’il pourrait « Y avoir un prix politique à payer. »

Un ancien conseiller du Bic, Sylvain Trudel, est intervenu en ce sens lors de la consultation publique tenue par visio-conférence sur la plateforme Zoom, le 29 juillet.

Coup d’œil sur les chiffres

Un tenant du maintien des limites actuelles des districts électoraux, Jean-François Deschênes, a préparé le tableau ci-joint sur les gains et pertes éventuelles des différents districts.

Le redécoupage des districts électoraux a pour but de mieux équilibrer la représentativité démocratique de chaque conseiller.

Il ressort notamment de ce tableau que c’est le district de Saint-Germain qui subirait la plus importante perte d’électeurs sur son territoire, à -203. Sainte-Odile viendrait au second rang à ce chapitre, à -120 électeurs. Le Bic en perdrait 36 et Sainte-Blandine, cinq.

Chez les districts « gagnants », on retrouve Saint-Robert avec plus 339 et Saint-Pie-X à plus 322. Sacré-Cœur, où le redécoupage est fortement contesté, gagnerait 25 électeurs. Il y aurait 390 électeurs de plus à Rimouski, depuis quatre ans.

Pour consulter ce document, cliquez sur ce lien:

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×